AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LINC + if i could see your face once more

AuteurMessage
avatar



Life is a road

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 67
> pseudo : maman dragibus
> double compte : Saskia & Heaven
> avatar : Sarah Bolger
> crédits : tearsflight & tumblr
❥ statut civil : Elle est en couple et heureuse avec son petit ami, Aaron. Mais elle doit bien avouer qu'elle se pose des questions depuis que son meilleur ami et ex est venu lui faire une grande déclaration d'amour.
> âge : 26 ans, et oui le quart de siècle a été dépassé.
> métier : institutrice en dernière section de maternel.
> adresse : u.c.
> mes 5 résolutions : Continuer à être heureuse + Parvenir à faire survivre un poisson rouge plus de deux mois dans sa classe + Ignorer les nouvelles déclarations de Lincoln + Apprendre à marcher sans manquer de tomber toutes les deux minutes + Arrêter de manger le bout de ses crayons
> à savoir sur moi : Aaron + Annabelle + Lincoln + ...

MessageSujet: LINC + if i could see your face once more Dim 28 Fév - 19:06


Lincoln & Eireen
    if i could see your face once more

Eireen avait l'impression d'être aussi gênée que la pauvre maman face à elle. Mais elle avait du faire son boulot. Une mère a droit de savoir quand son fils offre des cookies aux petites filles pour voir ce qui se passe sous leurs jupes. Ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans une situation du genre en plus. Les enfants sont vite curieux du sexe opposé. Une curiosité normal, qui plus est. Mais gênante quand cela se transforme en de l'échange de cookie. L'institutrice avait alors passé un moment à rassure la maman, lui disant qu'elle devrait avant tout prendre le temps de discuter avec lui, lui expliquer les choses. La mère avait fini par se calmer petit à petit, alors que son fils avait regarder sa maîtresse et sa mère sans comprendre pourquoi elle faisait si grand cas de tout ça. L'école était vide depuis plus d'une demi-heure quand elle parvint à quitter sa salle de classe. Il avait fallut qu'elle nettoie rapidement avant de partir. Ils avaient fait un atelier peinture aujourd'hui, ce qui rendait vite la salle coloré. Et elle même. Son chemisier bleu avait maintenant quelques taches rouges, jaunes et oranges. Elle avait maintenant une partie de sa garde robe dédié à ses ateliers arts-plastiques. Des vêtements qu'elle n'avait pas peur d’abîmer. Quand elle sortait de l'école ses jours-là, elle espérait toujours qu'elle ne tomberait pas sur quelqu'un qu'elle connaissait. Mais aujourd'hui, il semblerait que ce soit raté. Mais, alors que son cœur ratait un battement en voyant la chevelure blonde de son meilleur ami, elle en oublia instantanément son chemisier.

Ses pas ralentirent avant même que son cerveau n'analyse ce qu'elle voyait. Elle avait l'impression d'avoir remonté le temps. C'était quand ils étaient encore ensemble qu'ils venaient la chercher à la sortie de son travail. Une bouffée de nostalgie la traversa en pensant à cette époque. Ils avaient été heureux ensemble, elle ne pouvait pas le nier. Et encore maintenant, elle ne se verrait pas vivre sans l'avoir -au moins un peu- dans vie. Mais leur dernière conversation lui revenait encore à l'esprit. Cela avait été facile de mettre de côté ses sentiments pour lui quand il était toujours par monts et par vaux. Mais maintenant qu'il était revenu... Quand elle pensait avoir trouver l'homme avec qui elle allait pouvoir vivre sa vie, voilà qu'il débarquait. Et que son cœur faisait des loopings en le voyant. Bon sang, jamais elle n'arriverait à guérir complètement de son premier amour ? Enfin, elle allait bien devoir affronter tout ça, puisqu'il était là, face à elle et qu'il ne lui restait plus que deux pas à faire pour être face à lui. Elle se stoppa devant lui, tenant un peu plus fermement son sac dans la main. « Salut. » Et dire qu'il y a encore quelques années, pour lui dire bonjour, elle se serait tout simplement glissé dans ses bras. Et que là, elle n'osait même pas faire un geste vers lui. Et cela la rendait encore plus triste qu'elle ne l'aurait cru. Si le couple qu'ils avaient été lui manquait quand même un peu. Son meilleur ami lui manquait sûrement encore plus.

_________________
You ought to keep me concealed just like I was a weapon. I didn't come for a fight but I will fight til the end. This will not be a battle, might not turn out okay. You know you look so Seattle but you feel so LA. And I love the way you hurt me. ©️endlesslove.
Irresistible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> arrivé(e) le : 25/02/2016
> messages : 70
> pseudo : Luleaby
> avatar : sam (hotmygoodness) claflin
> crédits : tearsflight(avatar)
❥ statut civil : célibataire au coeur pris, autant vous dire que ce n'est pas facile tous les jours
> âge : vingt-sept ans
> métier : chargé de communication
> à savoir sur moi :



MessageSujet: Re: LINC + if i could see your face once more Dim 28 Fév - 19:41

Jouant nerveusement avec ses mains, Lincoln attendait, assis sur le capot de sa voiture. Cela faisait peut-être une heure qu’il était là, toujours indécis. Il était intimement persuadé que ce n’était pas une bonne idée de venir ici, et pourtant lorsqu’il avait remonté son frein à main, il se trouvait devant la petite école. Eurent ne devrait pas tarder à en sortir, et il ne savait toujours pas ce qu’il allait lui dire. Car c’était bien beau d’avoir pris l’initiative de venir la chercher à la sortie de son travail, mais il ne savait pas pour quelle raison exactement il était là. Pour faire une surprise à sa meilleure amie ou pour savoir pourquoi elle avait ce regard bizarre depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus ? Lincoln avait pourtant un bon souvenir de la dernière soirée où ils s’étaient retrouvés tous les deux au même endroit, celle qui avait été organisée pour son retour à Fairhope. Mais Eireen - rien qu’en la regardant on pouvait deviner - semblait avoir un tout autre souvenir. Et ça peinait Lincoln de la voir le fuir, plus ou moins, de la sorte. Il ne savait pas ce qui avait pu la mettre dans cet état, mais il était certain d’une chose en venant ici: il allait lui poser la question. La sonnerie annonçant la fin de journée retentit enfin et une foule sortit des bâtiments. Parmi toutes ces têtes, il savait qu’il était capable de reconnaître celle d’Eireen en une fraction de seconde et pourtant il ne semblait pas la voir. Il fronçait les sourcils, ça ne lui plaisait pas vraiment. L’avait-elle aperçu et avait-elle décidé de sortir par une autre porte ? Il espérait que ce n’était pas le cas et qu’elle avait simplement du retard. Il n’envisageait même pas la possibilité qu’il ait pu la louper du regard, non il était sur de lui il saurait la reconnaître même s’il devenait aveugle. Après quelques secondes d’une nouvelle hésitation, il leva ses fesses de la voiture et partit en direction de l’intérieur du bâtiment. Se faisant aussi discret qu’une souris, il se mit à écouter aux portes, pour voir s’il ne restait pas des personnes dans les environs. C’est à ce moment là qu’il entendit la douce voix de la jeune femme, qui semblait parler avec quelqu’un à propos d’un enfant. Il ne l’avouerait jamais, mais Lincoln fut soulagé. Il n’avait plus qu’à attendre encore un peu avant qu’elle ne sorte à son tour de l’école. Il retourna donc sagement à sa voiture, et quelque-chose comme une quarantaine de minutes plus tard, ce visage qu’il attendait tant apparu. Eurent ne l’avait pas encore vu, alors il en profita pour l’admirer un peu. Malgré les années qui avaient pu passer, elle était toujours aussi belle. Lincoln n’avait aucun effort à faire pour comprendre pourquoi il était tombé amoureux de cette créature. Elle finit par croiser son regard, et les pas de la jeune femme semblèrent ralentir. Lincoln abordait désormais un sourire coupant son visage en deux, un de ces sourire à vous faire mal aux joues tellement vous semblez heureux. La jeune femme finit par arriver à sa hauteur, après quelques secondes d’interminable marche selon Lincoln. « Salut. » Lincoln perdit quelque peu son sourire en entendant la jeune femme parler. Elle lui avait adressé la parole comme si elle n’avait aucune volonté de le faire. Il n’aimait pas ça, il n’aimait définitivement pas ça. Il aimait voir la Eireen joyeux, courant dans ses bras en le voyant, le sourire aux lèvres. Certes, ils ne pouvaient plus être aussi naturels l’un envers l’autre désormais, depuis le jour où ils avaient rompu. Mais un peu de chaleur humaine n’aurait sûrement pas fait de mal, ça n’avait jamais tué personne. « T’as l’air heureuse de me voir, ça fait plaisir. J’ai même pas le droit à un petit câlin ni rien ? Je suis déçu. » Il avait prononcé ses paroles sur un ton d’humour, il ne voulait pas mettre un froid entre lui et la jeune femme. Alors, comme pour appuyer ses paroles, il vint agrandir son sourire et ouvrir ses bras, pour voir comment elle allait réagir. Elle n’était plus sa petite amie, mais selon les termes de leur relation qu’ils avaient plus ou moins établis, elle restait meilleure amie, et il avait besoin de prendre sa meilleure amie dans ses bras pour se sentir bien. Il ne l’avait pas vu pendant plus de trois, à vouloir parcourir le monde comme une adolescent. Alors maintenant qu’il était de retour, il ne complait pas se priver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Life is a road

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 67
> pseudo : maman dragibus
> double compte : Saskia & Heaven
> avatar : Sarah Bolger
> crédits : tearsflight & tumblr
❥ statut civil : Elle est en couple et heureuse avec son petit ami, Aaron. Mais elle doit bien avouer qu'elle se pose des questions depuis que son meilleur ami et ex est venu lui faire une grande déclaration d'amour.
> âge : 26 ans, et oui le quart de siècle a été dépassé.
> métier : institutrice en dernière section de maternel.
> adresse : u.c.
> mes 5 résolutions : Continuer à être heureuse + Parvenir à faire survivre un poisson rouge plus de deux mois dans sa classe + Ignorer les nouvelles déclarations de Lincoln + Apprendre à marcher sans manquer de tomber toutes les deux minutes + Arrêter de manger le bout de ses crayons
> à savoir sur moi : Aaron + Annabelle + Lincoln + ...

MessageSujet: Re: LINC + if i could see your face once more Lun 29 Fév - 0:47


Lincoln & Eireen
    if i could see your face once more

Elle ne s'était pas du tout attendue à le voir ici. Ce qui la perturbait plus qu'elle ne l'aurait voulu. Elle aurait dû être passer à autre chose. Elle devrait n'avoir qu'Aaron en tête et ne pas se mettre dans des états pareils en le voyant. Pourtant, une toute petite voix lui glisse aussi qu'il semble parfaitement à sa place ici. Et c'était bien vrai. Ce tableau avait quelque chose de tellement plaisant pour elle. Le voir l'attendre comme ça. Et elle s'en voulait d'apprécier ce spectacle. Elle culpabilisait par rapport à Aaron, tout en se rendant compte que lui, n'était jamais venu l'attendre ainsi après son travail. Et d'un autre côté, elle n'aurait sans doute pas voulu qu'il le fasse. Après tout, il lui semblait que c'était une chose qui ne leur appartenait qu'à eux. Et ce n'était pas une pensée qui allait apaiser sa conscience. Elle était bel et bien perdue et ne sait même pas comment agir face à lui. Une première. Après tout, ils se connaissaient depuis l'enfance. Ils avaient été ensemble dans cette même école où elle enseignait aujourd'hui. Ils avaient vécus tant de chose ensemble. Il avait été son plus gros soutien au moment du divorce de ses parents. Et là, tout ce qu'elle parvient à lui dire, c'est un pauvre salut. Elle se serait gifler elle-même. D'ailleurs, elle voit son sourire se flétrir légèrement. Et elle s'en veut encore plus de lui faire du mal. Pour s'en vouloir d'être si touché par ce qu'il ressent. C'est un cercle vicieux, elle en a bien conscience. Et ça ne s'arrêtera sans doute jamais. « T’as l’air heureuse de me voir, ça fait plaisir. J’ai même pas le droit à un petit câlin ni rien ? Je suis déçu. » Elle reconnaît le ton de l'humour, pourtant elle ne peut s'empêcher d'y voir une légère pique. Pourtant il suffit de voir son sourire pour que cela passe. Et puis il lui ouvre les bras. Comme il le ferait en temps normal. Comme il le faisait avant quand elle ne s'inquiétait pas de tout et se contentait de profiter de leur amitié. Elle sait qu'elle ne devrait pas le faire, pourtant, elle n'arrive pas à se retenir, elle franchit les derniers mètres qui les sépare. Et quelques millisecondes après, elle était dans ses bras.

Elle avait toujours trouvé que ses bras avaient un pouvoir apaisant sur elle. Sa présence tout court en réalité l'avait. Elle oubliait toujours ses problèmes avec lui, comme s'ils paraissaient minimes subitement. Et là encore, cette étreinte n'échappe pas à cette règle. Elle se sent tout simplement bien là et se rend compte qu'il lui a encore plus manqué qu'elle ne le croyait. « Tu sais bien que je suis toujours heureuse de te voir. » Dit-elle finalement, la tête contre son torse. Et c'est la vérité vraie qui sort de sa bouche. Même si elle était troublée et complètement perdue, elle était toujours heureuse de le voir. Comment faire autrement. A vie il serait son Link et elle serait sa Zelda. Mais elle se détache doucement de lui, mais cette fois-ci, elle accroche un sourire à son visage, alors qu'elle lève son visage vers lui. « Je m'attendais pas à te voir. Qu'est ce que tu fais ici ? »

_________________
You ought to keep me concealed just like I was a weapon. I didn't come for a fight but I will fight til the end. This will not be a battle, might not turn out okay. You know you look so Seattle but you feel so LA. And I love the way you hurt me. ©️endlesslove.
Irresistible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> arrivé(e) le : 25/02/2016
> messages : 70
> pseudo : Luleaby
> avatar : sam (hotmygoodness) claflin
> crédits : tearsflight(avatar)
❥ statut civil : célibataire au coeur pris, autant vous dire que ce n'est pas facile tous les jours
> âge : vingt-sept ans
> métier : chargé de communication
> à savoir sur moi :



MessageSujet: Re: LINC + if i could see your face once more Mer 2 Mar - 0:41

Lincoln attendait alors là, les bras ouverts, à voir si Eireen aller venir à lui ou si elle allait rester là, à quelques mètres de distances. Il espérait qu’elle allait faire le pas et venir à lui, mais après tout depuis la dernières soirée, elle semblait quelque peu distante avec lui. Pas grand chose, mais assez pour qu’il le remarque. Après tout, énormément de choses avaient changé dans les parages. Ils n’étaient plus les mêmes que lorsqu’il était parti il y a maintenant trois ans, et il comprenait. Même si ça le blessait, il comprenait qu’elle ait pu changer. Il avait changé aussi, il s’en voulait surement d’un côté. S’il n’était jamais parti, ils seraient sûrement en train de filer l’amour tous les deux. Peut-être pas un amour parfait, car sa peur de l’engament l’aurait sûrement poussé à faire des faux pas, mais ils seraient ensemble sûrement encore, ce qui serait déjà bien. En trois ans, les choses avaient changé et lorsqu’il était revenu dans cette ville qui l’avait vu grandir, Eireen avait retrouvé quelqu’un. Il ne pourrait pas nier que ça l’avait blessé. Pendant toutes ces années, il avait de son côté lutté en vain pour l’oublier, pour faire en sorte que sa vie reprenne une tournure normale. En vain, bien sûr. Eireen semblait réfléchir, mais quelque-chose dans sa réflexion sembla faire qu’elle se décida enfin à venir dans les bras de Lincoln. Il resserra alors son étreinte sur la jeun femme lorsqu’elle fut près de lui, profitant au maximum de ce moment. Il semblait que son coeur retrouver un semblant de vivacité alors qu’elle était là, dans ses bras. En trois ans, c’était quelque-chose qui ne semblait pas avoir changé ça, en revanche. « Tu sais bien que je suis toujours heureuse de te voir. » Elle ne pouvait le voir, mais un sourire franc apparut sur le visage de Lincoln. Le genre de sourire qu’il n’arrivait en réalité à avoir qu’à ses côtés. Comme si c’était le sourire spécial Eireen. La jeune femme resta un moment comme ça, la tête contre son torse. Il se sentait bien là. Comme s’ils étaient revenus des années en arrière et que rien n’avait changé. Une belle illusion. La jeune femme finit cependant par se reculer, prenant place devant Linc mais gardant cette petite distance entre eux qui réduisait à néant le coeur du jeune homme. Il n’aimait pas se sentir comme ça face à elle, il aurait voulu être juste heureux de la revoir et ne ressentir aucun autre sentiment qui pourrait rendre cette situation plus compliquée dans sa tête. Mais c’était sans espoir, apparemment. Mais au moins, là, Eireen avait un sourire accroché à ses lèvres et avait perdu ce regard vague de quand elle était sorti de l’école. C’était un bon point. « Je m'attendais pas à te voir. Qu'est ce que tu fais ici ? » Lincoln sourit à son tour. Il aimait toujours surprendre et ne pas être quelqu’un de réellement prévisible, ça gardait toujours des moments inédits en mémoire comme ça. « Je n’ai pas le droit de venir te chercher à la sortie de ton travail ? Non, à vrai dire, j’étais nostalgique des années petit, je me suis dit que venir voir ces murs me feraient du bien. » Il eut alors un rire, ne pouvant s’empêcher d’user de l’humour. Après tout, si ça pouvait faire qu’Eurent garde son sourire, il userait de l’humour sans modération. « Non plus sérieusement, j’avais juste envie de te voir et je préférai passer ici plutôt que chez toi. Je dois être prudent maintenant, tu n’es plus seule, on pourrait croire que j’ai de mauvaise intentions. » Il fit une petite grimace. Oui, il se moquait légèrement du nouveau compagnon d’Eireen en supposant qu’il pourrait être jaloux, mais il s’en moquait. Après tout, il pourrait très bien l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Life is a road

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 67
> pseudo : maman dragibus
> double compte : Saskia & Heaven
> avatar : Sarah Bolger
> crédits : tearsflight & tumblr
❥ statut civil : Elle est en couple et heureuse avec son petit ami, Aaron. Mais elle doit bien avouer qu'elle se pose des questions depuis que son meilleur ami et ex est venu lui faire une grande déclaration d'amour.
> âge : 26 ans, et oui le quart de siècle a été dépassé.
> métier : institutrice en dernière section de maternel.
> adresse : u.c.
> mes 5 résolutions : Continuer à être heureuse + Parvenir à faire survivre un poisson rouge plus de deux mois dans sa classe + Ignorer les nouvelles déclarations de Lincoln + Apprendre à marcher sans manquer de tomber toutes les deux minutes + Arrêter de manger le bout de ses crayons
> à savoir sur moi : Aaron + Annabelle + Lincoln + ...

MessageSujet: Re: LINC + if i could see your face once more Ven 4 Mar - 23:52


Lincoln & Eireen
    if i could see your face once more

Elle avait l'impression de marcher sur des œufs. Et elle détestait cette sensation. C'était Lincoln, bon sang ! A quoi cela servait d'avoir un meilleur ami si, au final, elle ne parvenait pas à être elle-même avec lui. Et elle se détestait pour ça. Alors comment refuser d'aller dans ses bras quand il le demande. Alors qu'elle l'a toujours fait. Et cela fait tellement de bien. Pourtant, il faut bien s'éloigner à un moment ou un autre. Et quand elle le fait, c'est avec un ton plus doux qu'elle lui demande pourquoi il est là. Il arbore ce sourire rayonnant qu'elle affectionne. Celui qui lui remontait toujours le moral. Avant. Quand ils n'étaient pas encore des adultes. Quand la vie n'était pas si compliqué. « Je n’ai pas le droit de venir te chercher à la sortie de ton travail ? Non, à vrai dire, j’étais nostalgique des années petit, je me suis dit que venir voir ces murs me feraient du bien. » Elle eut un petit rire, qui se mêla au sien, avant de lever les yeux au ciel. C'était bien lui ça, de faire de l'humour alors que la tension était à son comble. Mais ça marchait, elle se sentait déjà mieux. Plus elle-même. Enfin si on peut dire. « Non plus sérieusement, j’avais juste envie de te voir et je préférai passer ici plutôt que chez toi. Je dois être prudent maintenant, tu n’es plus seule, on pourrait croire que j’ai de mauvaise intentions. » Ah bah voilà que maintenant il lançait carrément la discussion sur Aaron. Pas sure que ce soit une bonne idée. En tout cas, la dernière fois ça n'avait pas été vraiment une bonne idée. Il avait fini par poser la question qui ne fallait pas. Par dire ce qu'il ne fallait pas. Ou ce qu'il fallait, lui soufflait une voix à l'oreille. Mais il valait mieux ne pas l'écouter. Ce qu'Eireen fit d'ailleurs. Elle décida même de prendre ce qu'il venait dire sur le ton de la plaisanterie. Jouer la vexer serait encore pire. Ça ne ferait qu’envenimer la situation. Il était bien plus agréable de garder ce ton léger. « Parce que m'attendre à la sortie de mon travail ça paraît moins suspect peut-être ? Heuresement qu'Aaron me fait confiance. Bonjour les rumeurs sinon. » Plaisanta-t-elle en faisant une petite moue. « Je savais pas que tu avais viré stalker pendant tes voyages. » Osa-t-elle même ajouter en faisant une légère grimace. C'était agréable de plaisanter. Mais ce sujet de plaisanterie exactement, pas sur que ce soit une bonne idée. Elle pouvait bien trouver autre chose. Surtout profiter d'un moment de paix avec son meilleur ami. Rattraper le temps perdu. Se tournant à demi, elle pointa un doigt vers l'école qui se tenait toujours là, derrière elle. « Tu veux vraiment revoir les murs de notre école ? Ça a changé mais pas tant que ça. » Et puis, ce serait agréable de passer un moment qui leur permettrais de se souvenir des bonnes choses, de ce qui les avait rapproché. Et pas de ce qui les avait éloigné. Et puis, cet endroit était un peu sa deuxième maison. Elle y passait tellement de temps. Elle avait même une collection de thé dans un tiroir de son bureau. Petite, certes, mais quand même. « Je pourrais même nous servir des thés si le cœur t'en dit. Enfin, en espérant que j'ai encore deux tasses qui ont survécu à l'épreuve de la peinture. Mes fringues ont pas tenu eux. » Ajouta-t-elle en jetant un regard à son chemisier détruit. Étonnant d'ailleurs qu'il ne ce soit pas encore moquée d'elle à ce propos.

_________________
You ought to keep me concealed just like I was a weapon. I didn't come for a fight but I will fight til the end. This will not be a battle, might not turn out okay. You know you look so Seattle but you feel so LA. And I love the way you hurt me. ©️endlesslove.
Irresistible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LINC + if i could see your face once more

Revenir en haut Aller en bas
 

LINC + if i could see your face once more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les apiculteurs parlent des OGM de leur problèmes face a l'envahisseur...
» mariés en face de l'église
» Signification de "mariés en face d'église" de LAURENT et COSNAY !
» ELF (Eyes Lips Face)
» OGM : La face caché d'une multinationale qui n'a peur de rien, même pas de tuer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YEAR, NEW LIFE :: FAIRHOPE :: fairhope avenue :: fairhope primary and secondary school-