AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 zooey + wait for me to come home

AuteurMessage
avatar



that's how a superhero learns to fly

> arrivé(e) le : 04/01/2016
> messages : 226
> pseudo : the mad hatter
> double compte :
> avatar : italia ricci
> crédits : © charney
❥ statut civil : célibataire
> âge : vingt-sept ans
> métier : journaliste
> adresse : #157 fairhope avenue
> mes 5 résolutions : ❤️ me montrer moins impatiente
❤️ ne pas être trop curieuse
❤️ arrêter de me méfier de tout le monde
❤️ oser me confier à mes proches
❤️ faire de nouvelles rencontres
> à savoir sur moi : j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé en tous genre + ✭ ma fiche ✭

❤️ rp romy & hazel + rp aaron❤️

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: zooey + wait for me to come home Lun 11 Jan - 14:33

Zooey A. Kensington
that's how a super hero learn to fly

   
PRÉNOM(S) + zooey avery. NOM + kensington. ÂGE + vingt-sept ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + 14 décembre 1988 à Fairhope. ORIENTATION SEXUELLE + hétérosexuelle. EMPLOI + journaliste. STATUT CIVIL + célibataire. QUALITÉS/DÉFAUTS curieuse + généreuse + secrète + intelligente + têtue + soignée + fonceuse + gourmande + énergique + impatiente. GROUPE + it doesn't mean a thing.
   
This is your fairytale

   
QUE PENSES-TU DE FAIRHOPE ? + c'est la ville où j'ai grandi et j'y voue un amour fou. j'aime tant la culture de la ville avec ses vieilles traditions et son côté familial où tout le monde connaît tout le monde que sa géographie et son architecture. les maisons sont particulièrement jolies et les parcs, etc. rendent les saisons encore plus appréciables. bien sûr c'est pas ici que vous trouverez vingt mille magasins de mode avec les grandes marques connues internationalement, mais pour ça il y a toujours des sites internet et la livraison à domicile. COMMENT IMAGINES-TU L'ANNÉE A VENIR ? + j'espère qu'il y aura moins de rebondissement que pour l'année précédente. je souhaiterais plein de rencontres et de moments partagés avec mes amis et ma famille. j'imagine qu'il n'y aura pas des millions de changements énorme mais que les choses vont continuer à évoluer gentiment à leur rythme. QUELS SONT TES 5 RÉSOLUTIONS POUR CETTE ANNÉE ? + je veux me montrer moins impatiente et faire en sorte que ma curiosité ne soit pas opposée à mon côté secret. c'est bien joli de connaître toute la vie des autres, mais il faut que j'arrête de garder ma vie cachée. 15 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + je ne suis plus en contact avec mes parents depuis une dizaine d'années + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + je ne supporte pas les mensonges + j'ai toujours adoré écrire + je ne bois presque pas d'alcool + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis journaliste freelance pour différents journaux de la région + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je ne me maquille que très peu + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé.

   
We all want a happy ending

   
PRÉNOM/PSEUDO + the mad hatter. AGE + vingt-trois. FRÉQUENCE DE CONNEXION tous les jours normalement. OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM + en le créant. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ + inventé. DERNIER PETIT MOT + ornithorynque.


Dernière édition par Zooey A. Kensington le Ven 19 Fév - 17:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



that's how a superhero learns to fly

> arrivé(e) le : 04/01/2016
> messages : 226
> pseudo : the mad hatter
> double compte :
> avatar : italia ricci
> crédits : © charney
❥ statut civil : célibataire
> âge : vingt-sept ans
> métier : journaliste
> adresse : #157 fairhope avenue
> mes 5 résolutions : ❤️ me montrer moins impatiente
❤️ ne pas être trop curieuse
❤️ arrêter de me méfier de tout le monde
❤️ oser me confier à mes proches
❤️ faire de nouvelles rencontres
> à savoir sur moi : j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé en tous genre + ✭ ma fiche ✭

❤️ rp romy & hazel + rp aaron❤️

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: zooey + wait for me to come home Lun 11 Jan - 14:34

Once upon a time
that's how a superhero learns to fly
'ZOOEY, RILEY ! Dépêchez-vous, on va encore être en retard.' Nous allions tous les trois à la même école et donc Riley et moi faisions toujours le trajet avec notre cher frère Aaron. Il était toujours prêt un peu avant nous alors que nous avions toujours quelques minutes de retard. C'était sûrement lié à notre longueur de cheveux. C'est bien connu que les garçons n'ont pas besoin de se sécher les cheveux et de les lisser, ça lui donnait un gros avantage sur nous. 'Oh c’est bon Aaron, on arrive. On a encore le temps.' Nous n'avions plus d'autre choix que de partir pour les cours. Nous descendîmes donc pour rejoindre notre cher frère qui nous attendait impatiemment dans l'entrée. Il nous taquina un peu, comme à son habitude. 'Vous avez mis tout ce temps pour simplement ressembler à ça ? Franchement je ne comprendrais vraiment jamais les femmes je crois.' Nous avions une très bonne relations tous les trois et c'était un vrai plaisir de ne pas avoir de conflit constant à la maison, comme c'était souvent le cas. Peut-être était-ce dû à notre différence d'âge, peut-être à notre éducation, quoi qu'il en soit, c'était toujours très agréable de passer du temps avec eux. 'T’en fais pas Aaron, ça ne va pas aller en s’arrangeant. Les filles c’est compliqué, c’est bien connu ! Je te conseille de ne même plus essayer à nous comprendre.' Nous avions continué à nous chamailler sur le chemin de l’école avant de nous séparer devant l’entrée de l’établissement. C’était comme cela que notre relation fonctionnait. Les petites piques et les plaisanteries restaient toujours très superficielles puisqu’en vrai nous nous apprécions énormément. Bien entendu, les autres membres de la famille Kensington n’étaient pas mes seuls amis, non, même si je passais la majeure partie de mon temps avec eux. J’avais donc été rejoindre mes amies 'Coucou les filles !’ Je retrouvais mon équipe habituelle, avec laquelle je survivais aux longues journées de cours. Salut poulette !’ Nous n’étions pas de mauvaises élèves, loin de là, mais pouvoir discuter discrètement et se passer des mots sous les bancs pendant les cours rendait la journée beaucoup plus intéressante. En plus, il fallait bien que nous sachions exactement ce que pensaient les autres de ce que nous avions fait/dit. Et surtout, il fallait pouvoir discuter des autres personnes de la classe sans que cela se remarque. Par exemple, sans mes amies comment aurais-je pu débattre de la beauté de Mike, le quater back star de l’école, que nous admirions toutes au point de rêver de lui adresser la parole.


La famille Kensington était particulière. Nous avions une très bonne relation entre nous, les trois enfants de la famille. J'avais quelques conflits avec mes parents, mais ce n'était rien en comparaison des conflits qui nous attendaient pour les années à venir. Heureusement que mon frère et ma soeur étaient proches de moi et que ça le resterait car j'avais une affection très prononcées pour eux et j'aurais détesté que mes disputes avec mes parents aient une quelconque conséquence sur mes relations avec les autres membres de ma famille. À cet âge-là, malgré ce que mon frère croyait, je ne me concentrais pas tant que ça sur mon apparence. J'aimais l'école et j'avais énormément de plaisir à étudier. Bien sûr certaines branches me plaisaient plus que d'autres, rien d'étonnant. J'aimais beaucoup l'anglais et la littérature, alors que la physique restait un concept très éloigné de ma réalité et quelque chose que je n’affectionnais guère. Durant l’entier de ma scolarité je passais mon temps avec les mêmes amies proches, Romy et Hazel, deux autres filles de la ville dont je m’étais très rapidement rapprochée. J’étais et je serai toujours proche d’elle. Lors de son premier grand amour, j’avais dû lui annoncer que celui qu’elle pensait parfait était un connard. Le jour après leur gros rendez-vous j’avais entendu des rumeurs et lui en avait fait part. ‘Romy, c’est normal qu’Andrew raconte à tout le lycée qu’il a pu ajouter une victime à sa liste de conquête ?’ Elle parût très surprise, ce qui me confirma ce que je pensait, il parlait d’elle. ’Quoi ?!’ ‘Je te jure il en parle à tout le monde et est déjà entrain de réfléchir à la prochaine personne qui pourra s’ajouter à son tableau de chasse.’ Je me détestais d’être celle à devoir lu annoncer cette très mauvaise nouvelle, mais je ne voulais pas qu’elle l’entende de la part de quelqu’un d’autre à un moment où elle serait vulnérable. Si elle l’entendait en classe, elle risquerait de pleurer devant tout le monde. Je vis qu’elle avait les larmes aux yeux et je fus mal pour elle. ’Mais… Mais je… J’étais persuadée que c’était notre soirée spéciale à nous et que nous formions un couple à présent.’ Je la pris dans mes bras et nous restâmes ainsi pendant un long moment. Moi qui n’avait pas encore eu de relation sérieuse avec un garçon, j’en étais déjà dégoûtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



that's how a superhero learns to fly

> arrivé(e) le : 04/01/2016
> messages : 226
> pseudo : the mad hatter
> double compte :
> avatar : italia ricci
> crédits : © charney
❥ statut civil : célibataire
> âge : vingt-sept ans
> métier : journaliste
> adresse : #157 fairhope avenue
> mes 5 résolutions : ❤️ me montrer moins impatiente
❤️ ne pas être trop curieuse
❤️ arrêter de me méfier de tout le monde
❤️ oser me confier à mes proches
❤️ faire de nouvelles rencontres
> à savoir sur moi : j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé en tous genre + ✭ ma fiche ✭

❤️ rp romy & hazel + rp aaron❤️

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: zooey + wait for me to come home Sam 20 Fév - 16:32

Once upon a time
that's how a superhero learns to fly
’C’est bon Aaron, ça ne sert à rien d’essayer de nous mentir, je sais très bien que tu sors avec Roxanne uniquement à cause d’un pari et Riley aussi. Ca fait bientôt deux ans maintenant que tu es avec cette fille, tu n’as pas encore gagné le pari ? Tu vas lui briser le cœur quand tu vas rompre avec elle et qu’elle apprendra que c’est uniquement pour un pari..' Je connaissais mon frère par cœur et j’avais la salle tendance à me méler de sa vie, Ce n’était pas par curiosité ou par méchanceté pour pouvoir l’embêter. C’était surtout parce que je me faisais du souci. Dans le cas présent, c’était parce que sa relation était basée sur un mensonge et j’avais trop bien vu avec Romy et son amour pour Andrew que les mensonges détruisent non seulement la relation mais aussi les personnes. Et même si mon frère était celui qui mentait, il ne serait pas épargné quand Roxanne l’apprendrait. En plus je me mettais à la place de la demoiselle et j’en voulais à mon frère. Je l’avais toujours admiré pour certaines raisons, mais ça c’était une chose de son caractère et de son comportement qui me révoltait. ’J’ai totalement merdé Zooey….' ’Comment ça… ?’ Bon pour rendre la vie de mon frère encore plus agréable, je n’étais pas la seule sœur à se soucier de ses histoires. Nous étions toutes les deux très impliquées dans les histoires d’Aaron. Riley avait tout de suite eu la même opinion que moi sur le mensonge de notre frère, mais visiblement nous ne savions pas tout. ’Je suis un abruti Riley. Je suis tombé fou amoureux de cette fille, elle est parfaite, exactement le genre de filles avec qui je pourrais faire ma vie. Elle sait me fait rire, elle est loin d’être une idiote. Elle m’écoute quand ça ne va pas. Elle est parfaite. Et j’ai tout merdé en faisant ce pari stupide. Evidemment que j’ai gagné ce pari débile, mais je n’ai plus envie d’arrêter cette histoire. Je ne sais plus quoi faire.' Je ne m’attendais pas à ça. Oui j’espérais que mon frère ne se foutait pas entièrement de sa petite amie. Après deux ans, rester avec elle uniquement pour gagner un pari ça aurait été de la vraie torture, mais j’avais pensé qu’il restait avec elle uniquement par habitude, et puis parce que c’était beaucoup plus classe d’avoir une petite amie que d’être célibataire vis-à-vis des autres garçons. Découvrir que mon frère avait de réels sentiments pour Roxanne me rassurait un peu sur sa potentielle psychopathie mais n’arrangeait pas les choses. Je lui conseillai alors de révéler la vérité à la jolie demoiselle, après tout le château de carte qu’était son mensonge allait bien s’effondrer à un moment ou un autre quand quelqu’un révèlerait accidentellement la vérité, il avait meilleur temps de prendre les devant. Il refusa, de peur de voir sa belle Roxanne le quitter, mais je voulais tout de même le convaincre. 'Je ne sais pas Aaron, c’est comme tu le sens. Mais à mon avis si tu ne lui dis rien elle finira forcément par le savoir un jour ou l’autre. Tous tes potes sont au courant il y en a bien un qui finira par faire une connerie et tout avouer ! C’est vraiment toi qui sait, mais je pense que tu ferais mieux de lui dire la vérité toi avant qu’elle ne l’apprenne par quelqu’un d’autre.’ J’avais moi-même été la personne qui avait annoncé à Romy qu’Andrew s’était foutu d’elle et j’avais été très mal à l’aise, mais je suis convaincue qu’elle a été encore plus déçue de voir qu’il lui avait menti, s’était moqué d’elle et n’avait pas eu le courage d’assumer. Je ne voulais pas que mon frère soit le Andrew de Roxanne. Il valait mieux que ce petit rejeton de mes deux et je voulais qu’il s’en rende compte. J’espérais vraiment qu’il réaliserait qu’il valait mieux que ça et que Roxanne méritait d’entendre la vérité de sa part. Après tout, il venait de passer deux ans à lui mentir, il pouvait bien faire l’effort de lui révéler la vérité après tout ce temps. Quand il se décida à le faire, je fus extrêmement fière de lui et même si elle le rejeta et qu’elle l’avait appris jute avant, je le félicitai et fus là pour le soutenir.


Ce fut peu de temps après cela que mes conflits avec mes parents empirèrent. J’avais décidé que je voulais faire des études de journalisme, mais ils étaient opposés à cette idée. Mon père était avocat et il voulait que je fasse comme mon frère et que j’étudie le droit. Les autres options de métiers respectables qu’ils envisageaient étaient médecins ou scientifique. Ils pensaient que tant les journalistes télé que ceux les auteurs d’articles étaient des bons à rien et ne voulaient pas me voir faire ce métier. 'Les parents devraient être heureux de voir leurs enfants savoir ce qu’ils veulent faire, au lieu de limiter leurs choix à trois métiers selon des critères complètement stupides !’ Moi vivant, tu ne feras pas d’études de journalisme ! Tu ne déshonoreras pas ce que j’ai bâti avec mon cabinet et tu feras ce que je t’ordonne, un point c’est tout.’ J’avais donc été forcée de prendre la décision la plus compliquée de ma vie. J’en avais longuement parlé avec Aaron et Riley pour savoir s’ils me soutiendraient. ’J’ai pas envie de te voir partir, mais si tu es persuadée que c’est ce qui va te rendre heureuse je te soutiens.'   ’Et même si tu n’as plus de contacts avec les Kensington séniors, ça ne changera rien pour nous. On a toujours été là et ça ne va pas s’arrêter.’ J’ai donc préparé mes valises avec tout ce qui comptait pour moi et j’ai fait mes adieux à toutes les personnes que je quittais. Les adieux avec mon frère et ma sœur furent déchirants et nous nous promîmes de rester en contact aussi souvent que possible. Ce fut aussi très difficile de dire adieu à Romy et Hazel même si nous savions que la distance ne changerait rien à notre amitié. Les adieux avec mes parents furent beaucoup plus mouvementés mais aussi beaucoup plus faciles. Nous nous disputâmes longuement et je claquai la porte en partant pour ne plus jamais revenir. J’avais été acceptée dans différentes universités de la région, mais je choisis la plus lointaine pour être sûre de ne pas avoir à faire face à mes parents et leurs remarques. Je pris la route et arrivai rapidement dans ma nouvelle demeure pour les quelques années à venir, ma chambre de dortoir à l’université de colombie britannique dans la ville de Vancouver, au Canada. Au moins aussi loin que ça de la maison, mes parents n’allaient pas venir m’embêter.  


Dernière édition par Zooey A. Kensington le Mar 22 Mar - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



that's how a superhero learns to fly

> arrivé(e) le : 04/01/2016
> messages : 226
> pseudo : the mad hatter
> double compte :
> avatar : italia ricci
> crédits : © charney
❥ statut civil : célibataire
> âge : vingt-sept ans
> métier : journaliste
> adresse : #157 fairhope avenue
> mes 5 résolutions : ❤️ me montrer moins impatiente
❤️ ne pas être trop curieuse
❤️ arrêter de me méfier de tout le monde
❤️ oser me confier à mes proches
❤️ faire de nouvelles rencontres
> à savoir sur moi : j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé en tous genre + ✭ ma fiche ✭

❤️ rp romy & hazel + rp aaron❤️

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: zooey + wait for me to come home Sam 20 Fév - 18:24

Once upon a time
that's how a superhero learns to fly
’Romy ! Je sais que c’est tard, mais il faut absolument que je te raconte quelque chose. Tu te rapelles du canon dont je t’ai parlé qui suit le même cours de littérature que moi, il m’a proposé d’aller boire un verre avec lui demain soir et j’ai dit oui…. Donc maintenant faut que tu m’aides à me préparer pour ce rendez-vous !' Elle rit au bout du fil avant de répondre à ma demande. ’Sérieux ! C’est trop bien. Pour la tenue, je te conseille le classique, une petite robe noire, avec éventuellement des collants, je sais pas quelle température il fait dans le grand nord canadien où tu as eu la bonne idée d’aller t’installer. Petit escarpins et un blazer, non ?’ Je ne fus pas surprise de sa réponse et cela me rassura. J’avais en effet prévu de porter une petite robe noire sobre pour ne pas paraître en faire trop mais quand même être un minimum classe. ’La robe est prête et pour le froid, rappelle-toi que c’est le meilleur moyen de tenir monsieur et madame Kensington à distance ! Bon pis la question à mille francs c’est est-ce que j’ose l’embrasser le premier soir ?' Je n’étais plus en première année d’université, mais je ne voulais toujours pas me faire une mauvaise réputation. Je comptais rester au Canada pour le reste de mes études, le meilleur moyen de garder mes parents le plus loin de moi possible. ’Haha, t’es adorable. Tu verras bien comment la soirée se passe et agis en conséquence !’ Hazel était avec elle et je fus soudainement très triste d’avoir mes amies si loin de moi. Même si me tenir hors de portée de mes parents était nécessaire pour que je puisse faire les études que je souhaitais sans qu’ils puissent me mettre des bâtons dans les roues avec leurs contacts, cela voulait dire que je devais rester loin de mes deux meilleures amies et de mon frère et ma sœur. Ces quatre là me manquaient tous les jours, même si j’avais des amis sur place. La fille avec qui je partageais ma chambre était devenue une amie très proche. Elle s’appelait Rachel et nous avions beau être très différente, nous nous complétions. Elle m’aida à me préparer ce jour-là pour que je sois la plus jolie pour mon rendez-vous avec Wade. ’Quelle super soirée, merci encore. Je ne savais même pas que ce bar existait avant ce soir !' La soirée s’était très bien passée. Nous avions été boire un verre dans un adorable petit bar de la vieille ville et nous avions parlé librement durant des heures sans voir le temps passer. Oui, c’était vraiment sympa. Je te raccompagne jusqu’à ta chambre, il faut que je sois sûr que tu es bien rentrée. Nous marchâmes donc ensemble jusqu’à ma résidence étudiante et une fois devant ma porte il y eut un silence assez maladroit. ’Je crois que la logique voudrait que je te souhaite bonne nuit, non ?’ ’Oui je crois que c’est ce que la tradition veut. Et on ne voudrait quand même pas décevoir la tradition ^^’ Nous nous sommes donc embrassé et j’eus l’impression d’avoir des papillons plein le ventre. Nos rendez-vous continuèrent pendant les deux mois suivant et nous nous mîmes rapidement en couple.


Pendant les trois années suivantes, nous passâmes la majeure partie de notre temps tous les deux. Rachel rentrait chez ses parents à Seattle tous les week-ends donc nous avions la chambre rien que pour nous et nous en profitâmes le plus souvent possible. Lors de ma dernière année, alors que cela faisait déjà deux ans que nous étions ensemble, nous fêtâmes notre anniversaire au restaurant. La soirée fût très agréable et nous nous apprêtions à rentrer jusqu’à ma chambre quand Wade s’effondra sur le trottoir. Quelques minutes plus tard nous étions à l’hôpital parce que Wade avait perdu connaissance. Après une heure dans la salle d’attente, un médecin vint m’annoncer que Wade était décédé. ’Comment ça ?' Malgré tout ce temps passé ensemble, Wade m’avait caché qu’il avait un problème cardiaque et il m’avait surtout caché qu’il avait refusé de se faire traiter et que chaque instant qu’il vivait pouvait potentiellement être le dernier. Je m’en voulu énormément et ne pût m’empêcher de repenser à Aaron qui avait menti à Roxanne pendant deux ans sur les raisons qui l’avait poussé à sortir avec elle. Bien sûr ce n’était pas la même chose, mais je considérais que j’étais en droit de savoir que mon petit ami pouvait potentiellement mourir à tout moment. Ce fut pour moi une énorme déception en plus de la tristesse liée à la mort de Wade. Les mois suivants furent pénible et la présence de Rachel a mes côtés fût essentielle. J’arrangeai même un week-end de fille avec Romy et Hazel pour me changer les idées quelques jours après les funérailles. Ce fût un réel plaisir de retrouver mes meilleures amies et le week-end fut un réel ressourcement. Je n’avais plus que deux mois de cours et dès que ce fut fini je m’installai à Chicago puisque j’y avais obtenu un poste dans un grand journal. Je n’étais pas encore prête à retourner à Fairhope, mais Chicago n’était qu’à deux heures de vol de mes meilleures amies et de mon frère et ma sœur, ce qui me suffisait. Je fis venir mes amies et ma famille plusieurs fois pour me rendre visite au cours des deux années suivantes, alors que je collaborais avec fierté pour le journal. En restant à Chicago, je pouvais me tenir à distance de mes parents, mais j’avais mes amis à proximité pour me soutenir. Je n’arrivais pas à oublier ce qui était arrivé à Wade et l’idée d’être seule ne me plaisait pas. J’avais l’impression de ne plus être la même et à cause de mon passé, j’avais extrêmement de peine à faire confiance aux nouvelles personnes que je rencontrais. Le travail m’offrait une bonne opportunité de ne pas pensé à tout ce qui me dérangeait et je me dévouai donc entièrement à mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



that's how a superhero learns to fly

> arrivé(e) le : 04/01/2016
> messages : 226
> pseudo : the mad hatter
> double compte :
> avatar : italia ricci
> crédits : © charney
❥ statut civil : célibataire
> âge : vingt-sept ans
> métier : journaliste
> adresse : #157 fairhope avenue
> mes 5 résolutions : ❤️ me montrer moins impatiente
❤️ ne pas être trop curieuse
❤️ arrêter de me méfier de tout le monde
❤️ oser me confier à mes proches
❤️ faire de nouvelles rencontres
> à savoir sur moi : j'ai toujours un petit carnet pour écrire les idées qui me passent par la tête + j'ai un grand frère et une petite soeur + mon cerveau n'arrête jamais de tourner, même pendant la nuit + j'adore manger, autant le sucré que le salé + je n'aime pas avoir tort + je dévore des tonnes de livres + je suis accro à mon ordinateur et à mon portable + je me mordille les lèvres quand je suis stressée + je suis une adepte des séries télé en tous genre + ✭ ma fiche ✭

❤️ rp romy & hazel + rp aaron❤️

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: zooey + wait for me to come home Dim 21 Fév - 1:38

Once upon a time
that's how a superhero learns to fly
’Romy ! Hazel ! C’est décidé, je rentre. Ça fait bien assez longtemps que je fuis mes parents. J’ai trouvé deux trois jobs en freelance et je peux revenir en ville.' J’entendis les filles crier de joie. ’Trop bien ! On sera de nouveau là toutes les trois !’ ’Supers nouvelles’ Je ne pouvais plus attendre de rentrer. Je trouvai un appartement à Fairhope et engageai un entreprise de déménagement pour ramener toutes mes affaires tandis que je pris l’avion pour rejoindre mes proches plus rapidement. Nerveuse ? Il ne faut pas vous inquiéter, c'est un vol court, on ne risque rien. Je me retournai surprise vers mon voisin de siège. Est-ce que mon stress était si visible que ça ? Oh non, je n'ai pas peur de l'avion, je suis juste hyper excitée à l'idée de rentrer chez moi et de retrouver mes proches. Il était plus que charmant et lorsqu'il se présenta, je me surpris à vouloir en savoir plus sur lui. Je n'avais pas osé sortir avec un autre homme après Wade, mais sur le moment je ne pensais pas à Wade. Nous échangeâmes nos numéros et il m'annonça qu'il serait à Mobile pendant quelques temps pour régler des dossiers pour des clients à lui si je voulais aller lui rendre visite. Une fois que le vol atterrit, je me surpris à vouloir aller le voir. ’J’ai de la peine à y croire. Je suis de retour à Fairhope après six ans loin de vous !' ’Heureusement que tu rentres frangine, ça fait bien trop longtemps qu’on se parle par téléphone. Il me serra dans ses bras et je fus instantanément envahie par les larmes, me rendant finalement compte du fait que ma famille m’avait énormément manqué. ’Et si tu crois qu’on va te laisser partir encore une fois, tu rêves. Tu ne repars plus jamais de Fairhope, même s’il faut que je t’attache à une chaise pour te retenir.’ ’Oui je crois que c’est clair, je reste en ville promis !’ Retrouver ma famille comme ça me faisait tellement de bien et l’idée de revenir m’installer dans ma ville natale me rendait heureuse. Je ne regrettais pas d’être partie pour mes études parce que je n’aurais pas pu faire des études de journalisme à cause de mes parents. Heureusement que j’étais partie parce que le journalisme était vraiment ma vocation. J’avais toujours aimé lire et écrire, mais c’était différent depuis que j’avais entamé mes études. J’adorais écrire et maintenant je pouvais réellement écrire et en plus ce que j’écrivais était publié. Je m’installai donc à Fairhope et écrivis pour des journaux régionaux. Ma vie reprit gentiment son cours et je repris mes habitudes en ville avec mes amies et Aaron et Riley. Pendant tout ce temps, j'échangeai des messages avec le bel inconnu de l'avion. Il s'appelait Nathan, mais préférait Nate.


Deux semaines après mon retour je me rendis à Mobile pour mon premier rendez-vous avec Jake. J’étais très excitée mais en même temps j’appréhendais un peu. Cela faisait longtemps que je n’avais plus eu de rendez-vous et je ne voulais pas faire n’importe quoi. ’Et si je dis un truc stupide et que je gâche toute la soirée ?' ’Arrête de dire n’importe quoi, ça va très bien se passer.’ Et ce fut effectivement le cas. Nous nous vîmes encore trois fois avant que Nate m’annonce son départ de Mobile. Il devait retourner chez lui à Chicago. Il me proposa de se revoir. Je pris le temps de réfléchir, mais je n’étais pas persuadée de le connaître et l’idée qu’il puisse me mentir comme l’avait fait Wade me faisait peur. Je finis par me convaincre qu’il me fallait encore un peu de temps avant de pouvoir refaire confiance à un homme et avoir une nouvelle relation sérieuse. Et puis s’il partait, cela compliquait tout. En plus il était avocat et j’avais assez eu d’ennuis avec le droit par mon père pour ne pas vouloir me lancer là-dedans avant d’avoir parlé à mes parents. Il fit donc ses valises à regret et rentra chez lui tandis que je continuai ma vie à Fairhope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: zooey + wait for me to come home

Revenir en haut Aller en bas
 

zooey + wait for me to come home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haute Fidélité et Home cinema
» HOME (film)
» Home déco
» home déco pour un anniversaire
» Maybe tomorrow, I'll find my way home.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YEAR, NEW LIFE :: ONCE UPON A TIME :: want to know everything about you :: welcome baby-