AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 millie + you only live once, but if you do it right, once is enough.

AuteurMessage
avatar



You've gotta dance like there's nobody watching, love like you'll never be hurt, sing like there's nobody listening, and live like it's heaven on earth.

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 89
> pseudo : keep smiling
> double compte : Romy Hawkins & Aaron Kensington
> avatar : Shantel Vansanten
> crédits : century sex (avatar)
❥ statut civil : On peut dire que c'est très compliqué en ce moment. A la base j'étais fiancée à ce parfait jeune homme prénommé Warren. Notre histoire s'apparente à un magnifique conte de fée, mais dernièrement Warren a choisi d'annuler nos fiançailles, sans vraiment donner de raisons. Mais je pense qu'il y a une autre fille. Donc pour le moment on peut dire que je suis en couple, mais de mon côté je sens que je me rapproche de Thayer, le frère de Warren.
> âge : 31 ans
> métier : psychologue
> adresse : #098 - main street
> mes 5 résolutions : 2. Tout faire pour combattre ce fichu cancer. 3. Arrêter de penser à Thayer, il est le frère de Warren et je ne peux pas tomber amoureuse de lui. 4. Refaire toute ma garde robe, elle commence à être un peu démodée. 5. Ne surtout pas baisser les bras.
> à savoir sur moi : le matin lorsque je me lève j'aime boire une bonne tasse de café ou de chocolat chaud pour bien attaquer la journée + Je suis assez sportive, j'aime aller faire un petit jogging le matin après m'être levée, cela me permet de bien me réveiller et d'attaquer la journée avec le sourire + Je suis très maniaque, je passe beaucoup de temps à nettoyer l'appartement pour que tout soit parfait + Je suis très ponctuel et j'ai de la peine avec les personnes qui n'arrivent pas à l'heure au rendez-vous + Warren, mon petit copain, vient de rompre nos fiançailles et notre relation semble s'écrouler petit à petit + J'ai découvert dernièrement que j'ai un cancer et je fais tout pour le combattre + Mon médecin est le frère de Warren, Thayer. Les deux frères ne peuvent d'ailleurs pas se voir + Personne n'est au courant pour mon cancer en dehors de Thayer.

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: millie + you only live once, but if you do it right, once is enough. Lun 11 Jan - 15:44

Millicent Rhodes
you only live once, but if you do it right, once is enough.

   
PRÉNOM(S) + Millicent NOM + Rhodes ÂGE + 31 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE + le 10 septembre 1984 ORIENTATION SEXUELLE + hétérosexuelle EMPLOI + psychologue STATUT CIVIL + en couple... c'est compliqué. QUALITÉS/DÉFAUTS + amusante + bornée + susceptible + à l'écoute + généreuse + persévérante + optimiste + maniaque + jalouse GROUPE + make a wish
   
This is your fairytale

   
QUE PENSES-TU DE FAIRHOPE ? + Fairhope est la ville où je suis née et je dois dire que je l'adore. J'aime l'ambiance qui y règne et ses habitants. Il est clair que je n'ai pas toujours vécu des jours heureux dans cette ville et il m'est arrivé de me dire que je voulais la quitter, mais en même temps je suis beaucoup trop bien ici pour partir. COMMENT IMAGINES-TU L'ANNÉE A VENIR ? + Je l'imagine très difficile. Avec la découverte de mon cancer, il est évident que je ne vais pas passer des journées très faciles. Il faudrait d'ailleurs que j'en parle à mon entourage pour avoir un peu de soutien. Et puis il y a aussi le fait que Warren a annulé nos fiançailles qui va rendre l'année compliquée. Mais au fond je préfère ne pas trop penser à cette année et vivre au jour le jour. QUELS SONT TES 5 RÉSOLUTIONS POUR CETTE ANNÉE ? + 1. Régler mes problèmes avec Warren et lui avouer que j'ai un cancer. 2. Tout faire pour combattre ce fichu cancer. 3. Arrêter de penser à Thayer, il est le frère de Warren et je ne peux pas tomber amoureuse de lui. 4. Refaire toute ma garde robe, elle commence à être un peu démodée. 5. Ne surtout pas baisser les bras. 15 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + le matin lorsque je me lève j'aime boire une bonne tasse de café ou de chocolat chaud pour bien attaquer la journée + Je suis assez sportive, j'aime aller faire un petit jogging le matin après m'être levée, cela me permet de bien me réveiller et d'attaquer la journée avec le sourire + D'ailleurs je suis toujours très positive comme fille, j'aime voir les choses du bon côté et ne pas me morfondre sur mon sort + Je n'ai pas eu beaucoup de chance en amour et je sens que cette année va être très compliquée à ce niveau-là + J'ai pris 5 résolutions importantes pour cette année et je vais tout faire pour les tenir + Je suis très maniaque, je passe beaucoup de temps à nettoyer l'appartement pour que tout soit parfait + J'aime prendre soin de mon apparence, mais je ne pense pas non plus des heures pour me préparer avant de sortir + Je suis très ponctuel et j'ai de la peine avec les personnes qui n'arrivent pas à l'heure au rendez-vous + Depuis toujours j'ai un certain don pour comprendre les gens et c'est pourquoi j'ai choisi de devenir psychologue, un métier qui me correspond tout à fait + Warren, mon petit copain, vient de rompre nos fiançailles et notre relation semble s'écrouler petit à petit + J'ai découvert dernièrement que j'ai un cancer et je fais tout pour le combattre + Mon médecin est le frère de Warren, Thayer. Les deux frères ne peuvent d'ailleurs pas se voir + Je n'ai pas encore dit à Warren que j'ai un cancer + Je pense que je commence à tomber amoureuse de Thayer + Thayer est le seul à savoir pour mon cancer, mais j'envisage de le dire très vite à mes deux meilleures amies, Roxanne et Heaven.

   
We all want a happy ending

   
PRÉNOM/PSEUDO + alexandra, keep smiling AGE + 24 ans FRÉQUENCE DE CONNEXION 7/7 OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM + je l'ai fondé SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ + personnage inventé DERNIER PETIT MOT + ce forum va être trop géniaaaaal


Dernière édition par Millicent Rhodes le Mar 19 Jan - 8:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



You've gotta dance like there's nobody watching, love like you'll never be hurt, sing like there's nobody listening, and live like it's heaven on earth.

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 89
> pseudo : keep smiling
> double compte : Romy Hawkins & Aaron Kensington
> avatar : Shantel Vansanten
> crédits : century sex (avatar)
❥ statut civil : On peut dire que c'est très compliqué en ce moment. A la base j'étais fiancée à ce parfait jeune homme prénommé Warren. Notre histoire s'apparente à un magnifique conte de fée, mais dernièrement Warren a choisi d'annuler nos fiançailles, sans vraiment donner de raisons. Mais je pense qu'il y a une autre fille. Donc pour le moment on peut dire que je suis en couple, mais de mon côté je sens que je me rapproche de Thayer, le frère de Warren.
> âge : 31 ans
> métier : psychologue
> adresse : #098 - main street
> mes 5 résolutions : 2. Tout faire pour combattre ce fichu cancer. 3. Arrêter de penser à Thayer, il est le frère de Warren et je ne peux pas tomber amoureuse de lui. 4. Refaire toute ma garde robe, elle commence à être un peu démodée. 5. Ne surtout pas baisser les bras.
> à savoir sur moi : le matin lorsque je me lève j'aime boire une bonne tasse de café ou de chocolat chaud pour bien attaquer la journée + Je suis assez sportive, j'aime aller faire un petit jogging le matin après m'être levée, cela me permet de bien me réveiller et d'attaquer la journée avec le sourire + Je suis très maniaque, je passe beaucoup de temps à nettoyer l'appartement pour que tout soit parfait + Je suis très ponctuel et j'ai de la peine avec les personnes qui n'arrivent pas à l'heure au rendez-vous + Warren, mon petit copain, vient de rompre nos fiançailles et notre relation semble s'écrouler petit à petit + J'ai découvert dernièrement que j'ai un cancer et je fais tout pour le combattre + Mon médecin est le frère de Warren, Thayer. Les deux frères ne peuvent d'ailleurs pas se voir + Personne n'est au courant pour mon cancer en dehors de Thayer.

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: millie + you only live once, but if you do it right, once is enough. Lun 11 Jan - 15:44

Once upon a time
you only live once, but if you do it right, once is enough.
Beaucoup de gens rêvent de la famille parfaite. Où il n’y a jamais aucun problème, où les parents sont heureux ensemble et présents pour leurs enfants. Malheureusement beaucoup de famille se retrouvent déchirées pour différentes raisons. Des divorces, des enfants à moitié abandonnés et des disputes à longueur de journée. Ce n’était pas le cas dans la famille Rhodes cependant, bien au contraire. Un joli couple, marié depuis deux ans a décidé d’avoir un enfant, un seul et unique enfant. C’était une petite fille et cette petite fille et bien c’était moi. En arrivant sur cette terre j’étais encore loin de me douter de la chance que j’avais. Mon père était directeur dans une grande entreprise et pourtant il ne se prenait absolument pas la tête avec son travail. Bien sûr son téléphone a toujours eu tendance à retentir à longueur de journées, mais il a toujours trouvé le temps pour s’occuper de moi. Ma mère n’avait qu’un petit travail à temps partiel, ils avaient bien assez d’argents pour subvenir aux besoins de la famille avec le salaire de mon père. Elle a même eu la possibilité d’arrêter de travailler plusieurs années simplement pour prendre soin de moi, Millicent. Ce n’est qu’en grandissant que j’ai compris la chance que j’avais. Notamment lorsque j’ai fait la rencontre de ma meilleure amie, Roxanne. C’était à l’école, le tout premier jour. J’étais déjà installée à une table quand une petite brune s’est approchée de moi avec un immense sourire aux lèvres. D’ailleurs depuis ce jour ce fut très rare que je la vois sans le sourire. Roxanne était très positive et très souriante. « Est-ce que je peux m’asseoir à côté de toi ? » Elle avait une voix très douce et semblait tout simplement adorable. J’avais donc accepté sans hésiter. Après quoi, je commençais à discuter avec elle pendant toute la journée, puis celle d’après et ainsi de suite, jusqu’à devenir inséparable de cette demoiselle. On faisait tout ensemble. Je n’allais cependant que très rarement chez elle, au départ je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Elle voulait toujours venir chez moi et elle ne m’invitait jamais chez elle. Ca ne me dérangeait pas et mes parents non plus car ils l’appréciaient énormément, mais je me doutais bien que quelque chose devait se cacher là derrière. Et puis un jour j’ai fini par comprendre, on passait toutes les deux devant chez elle, elle habitait plus près que moi de l’école. Son père était alors sortit de la maison avec un air sévère. « Roxanne dépêche-toi de rentrer ! T’as encore traîné, tu as des devoirs à faire. » Roxanne rentra chez elle la tête baissée, ne prenant même pas la peine de me dire au revoir. C’était donc là que j’avais compris que toutes les familles n’étaient pas aussi parfaites que la mienne. Puis un deuxième événement me mis encore la puce à l’oreille à ce propos. Ce n’est pas très important, mais je trouvais l’anecdote plutôt amusante. Un soir alors que nous étions à table avec mes parents en train de rigoler et de discuter, quelqu’un vint frapper à notre porte. Mon père se leva pour aller ouvrir, c’était notre voisin. J’avais dix ans ce jour-là et je m'en souviens comme si c’était hier. Ce n’était pas la première fois que le voisin venait frapper chez nous. « C’est bientôt fini tout ce bruit ? » C’était toujours la même chose, il n’arrêtait jamais de se plaindre. Lorsque mon père revint à la table, il rigolait et ma mère aussi. Je fronçais les sourcils. « Qu’est-ce qu’il y a de si amusant ? » « Tu comprendras quand tu seras plus grande ma chérie, mais disons que la jalousie de notre voisin nous a toujours fait sourire ! » J’ai effectivement compris quand j’étais plus grande que si mon voisin venait régulièrement chez nous c’était parce qu’il n’avait pas la possibilité de rigoler comme ça avec sa famille. Il a détruit son mariage avec l’alcool et des filles de passage, il n’avait donc plus rien d’autre à faire que de gueuler sur les personnes heureuses.

« Dis maman, pourquoi la famille de Roxanne est aussi malheureuse ? » Ma mère devait certainement s’attendre à cette question. J’avais onze ans et je commençais à me poser quelques questions. Cela faisait maintenant 4 ans que j’avais découvert que le père de Roxy n'était pas toujours très sympa et que je compris pourquoi elle ne voulait jamais m’inviter chez elle. « Ce sont des problèmes d’adulte ma chérie, des choses que tu ne peux pas encore vraiment comprendre ! » Je voulais en savoir plus, j’ai toujours été un peu curieuse il faut bien le dire et j’en avais assez d’entendre cette fameuse phrase : « tu comprendras quand tu seras plus grande ». Je pouvais très bien comprendre maintenant, j’en étais persuadée. Voyant mon regard insistant, ma mère poussa un soupir. « Millicent, parfois il arrive que nos parents soient un peu plus sévère que d'autres. Je pense que c'est le cas du papa de Roxanne, mais elle a un frère et une soeur pour la soutenir, ne te fais pas trop de souci pour elle. Je pense qu'elle arrive très bien à se défendre avec leur aide. » Ma mère avait tout à fait raison, je remarquais bien que Roxanne n'était pas non plus du genre à se laisser marcher sur les pieds. Elle avait tout de même un minimum de répondant. En tant que meilleure amie, je me sentais obligée de me montrer très présente pour elle. En plus, combien de fois j’ai entendu les autres lui faire des remarques sur sa famille, c’est fou ce que les enfants peuvent être cruels parfois. Le lendemain de cette discussion alors que j’étais dans la cour de récréation avec Roxy, un petit groupe d’enfants s’approcha de nous avec un sourire aux lèvres. Celui qui se prenait apparemment pour le chef du groupe lança une remarque le premier. « Alors Roxanne, tu vas encore faire pipi aux culottes ? » Le garçon faisait référence à un précédent événement, ils l’avaient tellement embêtée qu’elle avait fini par pleurer. Elle n’avait pas fait pipi aux culottes bien évidemment, mais ce garçon savait que c’était le meilleur moyen pour provoquer encore des larmes chez la pauvre brune. Un simple regard vers elle me suffit pour savoir qu’il fallait que je réagisse et au plus vite. Je m’approchais de lui, les mains sur les hanches, avec un petit sourire en coin. Il ne me faisait pas peur, aucun d’entre eux d’ailleurs. « La ferme John, on sait tous que tu fais encore pipi au lit et que tu vas toujours pleurer dans les jupes de ta mère. Laisse-la tranquille maintenant. » Les autres enfants se mirent à rire et à le montrer du doigt alors que lui me regardait totalement interdit. De toute évidence il ne savait pas que quelqu’un était au courant de ça. Pour ma part je ne le savais pas non plus, j’avais simplement cherché quelque chose pour aller contre sa remarque. C’était débile, en même temps on avait onze ans. « Arrêtez de rire ! » Mais les autres continuèrent de rire de plus bel et il me lança un regard noir. « Fais gaffe Millicent, je vais me venger ! » « Essaye seulement, mais je te rappelle que ta maman ne sera pas toujours derrière toi pour protéger son petit chouchou ! » Le garçon partit énervé. De toute évidence j’avais touché un point sensible. En me retournant ma meilleure amie me souriait et elle me remercia. Depuis plus personne ne vint l’embêter.

« Millicent, Millicent ! » Quelqu’un était en train de taper à ma porte d’entrée tout en m’appelant et il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que c’était ma meilleure amie. Je lui ouvris donc à toute vitesse avec un sourire aux lèvres. « Calme-toi, qu’est-ce qu’il t’arrive ? » Je remarquais à la tête qu’elle faisait que quelque chose de positif venait d’arriver dans sa vie et je savais d’où devait provenir la source de ce bonheur. Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu’elle voyait Aaron, un mec très populaire du lycée. A présent cela devait faire un petit moment qu’ils étaient ensemble et la demoiselle devait passer sa soirée avec lui la veille. Je ne pouvais donc que conclure à ce qu’ils s’étaient passés. « Je viens de passer une soirée tout simplement merveilleuse ! » Je me dépêchais de m’écarter de la porte d’entrée car ma meilleure amie était en train d’entrer chez moi sans prendre la peine d’attendre mon autorisation. J’en avais l’habitude en même temps, depuis le temps qu’elle vient chez moi ! Je refermais ensuite la porte derrière elle et je la regardais avec un immense sourire. « Alors ça fait mal ?! » Ma meilleure amie parut choquée par ma demande. « Mais Millie, ça ne va pas de me demander des choses pareils. » Je ne voyais pas ce qu’il y avait de mal à poser cette question ! Tout le monde dit que ça fait mal la première fois alors je posais la question. C’est ma meilleure amie, elle peut tout me dire et puis moi je n’avais pas encore pu passer ce cap alors il fallait bien que je lui pose la question. J’haussais les épaules et je me dirigeais vers ma chambre suivie de près par ma meilleure amie. Rien n’avait beaucoup changé depuis quelques mois. Roxy et moi commencions à passer beaucoup de temps à faire du shopping ou à parler de garçons. On grandissait, notre corps était en train d’évoluer et peu à peu Roxanne devenait une vraie bombe. Je ne pouvais pas le nier, ma meilleure amie était bien plus canon que moi et que n’importe qui en fait. Je n’étais pas jalouse pour autant car de mon côté je n’avais pas non plus à me plaindre. J’étais loin d’être moche et bien que je ne l’avoue pas en général, je le sais au fond de moi. Je le sais parce que j’ai remarqué que des hommes se retournent sur mon passage et pour moi ça veut dire beaucoup déjà. Enfin bref, le reste de la journée on discuta de sa soirée. Je lui posais plusieurs questions et bien évidemment elle refusa de répondre à la moitié. C’était ça mon adolescence. Quelques semaines après cette discussion c’était à mon tour d’y passer. Enfin je dis ça comme si c’était une torture… La première fois ça l’était, pour moi en tout cas ! Mais seulement la première fois vous vous en doutez bien ! Avec qui c’était ? Un parfait connard. Je pense qu’il n’y a pas d’autres mots. Il semblait vraiment s’intéresser à moi. Il trouvait toujours les mots pour me faire sourire voire même rougir. Je me suis laissé embobiner, je sentais mon ventre s’affoler à chaque fois que je le voyais et puis j’ai décidé de passer à l’acte. Depuis je ne l’ai plus revu. Première déception amoureuse, mais au moins j’avais appris une leçon, il ne faut pas écouter les beaux parleurs. Je pensais être assez maligne pour ne pas me laisser avoir par ce genre de mecs, je croyais avoir compris comment agir, mais je n’avais pas prévu l’éventualité que ces petits mots doux me plaisent et me rendent toute chose.

Le lycée continuait. Un tout autre univers, mais cet univers me plaisait vraiment. Les personnes que je côtoyais étaient déjà plus mûres que celles que j’ai connues durant mon école obligatoire. En même temps les personnes qui viennent au lycée ont choisi ça, du moins presque tous car il y a toujours ceux qui sont forcés par les parents ou ceux qui ne savent pas quoi faire de leur vie et choisissent les études pour combler les trous. Mais enfin une bonne partie de ma classe avait envie d’étudier et je peux vous dire que ça change totalement l’ambiance dans une classe. Et puis ici au lycée de Fairhope, il y avait Ryan. Ah Ryan ! Je peux vous en dire des choses à son sujet. Premièrement il faisait partie de l’équipe de basket du lycée, donc forcément il était populaire et carrément canon ! Pour ma part je n'étais pas franchement populaire et jamais je n’avais voulu rejoindre l’équipe des Cheerleaders. Ce n’était pas mon délire. Enfin bref, revenons-en à Ryan. Ce mec j’ai compris dès le premier regard qu’il allait me plaire et je ne me suis pas trompée. Après plusieurs rendez-vous, il a fini par m’embrasser. Mon premier vrai baiser. Oui bon je sais j’ai déjà embrassé d’autres mecs, j’ai déjà perdu ma virginité et tout ça. Mais là c’était différent. Nous étions amoureux, tous les deux ! Ca se sentait. On commença donc notre petite histoire d’amour. Chaque midi quand il faisait beau et chaud on se retrouvait sous un arbre devant le lycée. J’étais dans ses bras, on mangeait, on discutait, souvent avec d’autres potes dont ma meilleure amie. Roxanne était toujours aussi présente, au lycée elle s'était mise en couple avec ce fameux Aaron. Un charmant jeune homme qui était tout simplement parfait avec elle. J'étais vraiment heureuse pour elle, bien que je lui disais quand même de se méfier un peu. Il restait un mec très populaire et connu pour être un coureur de jupons. Mes études se passaient à merveille. Mes parents m’ont souvent dit que le métier de psychologue m’irait bien car j’avais un certain don pour analyser les gens et leur façon d’être. Ils ne se sont pas trompés. J’adorais mes études, j’avais trouvé ma voie. Bref, j’étais heureuse. C’était aussi Ryan qui arrivait à me rendre heureuse, c’était un véritable gentleman et puis il avait ce petit côté romantique qui en ferait craqué plus d’une. Le début de notre relation n’avait pas été évident, principalement à cause de moi parce que j’avais décidé de le faire languir un peu, je n’allais pas me faire avoir une deuxième fois avec ces mecs qui ne pensent qu’au sexe. Mais au final je n’ai pas été déçue, il a attendu, il s’est défendu et aujourd’hui on forme un magnifique couple. D’ailleurs à ce que j’ai cru comprendre, on a fait pas mal de jaloux autour de nous. Mais pour le moment ce n'est que le début, il faudra voir la suite.

« C’est magnifique n’est-ce pas ? » Allongée dans l’herbe devant la maison de Ryan je regardais le ciel étoilé qui s’étendait à perte de vue autour de nous. Ryan était allongé à côté de moi, les yeux rivés vers le ciel et sa main dans la mienne. C’était une soirée parfaite. Cela faisait maintenant presque une année que j’étais avec lui. Le lycée touchait bientôt à sa fin et l’université m’appelait. Mais pour le moment je ne pensais pas à tout ça, non pour le moment ce qui m’importait le plus c’était de passer une agréable soirée avec mon petit copain. « Je pourrais rester là des heures à contempler ce ciel, c’est tout simplement magique ! » En plus c’était franchement romantique de regarder les étoiles avec son petit copain, non ? Puis soudain je la vis, une étoile filante. C’était tellement rare que j’arrive à en voir, en fait je crois que j’en avais vu qu’une seule avant celle-ci. En même temps je ne regarde pas très souvent le ciel comme ce soir ! « Fais un vœu ! » Je fermais les yeux quelques secondes pour faire mon vœu pendant que Ryan faisait le sien, comme je venais de le lui demander. Je tournais ensuite la tête vers lui avec un immense sourire aux lèvres. « Alors c’est quoi ton vœu ? » « Tu sais bien que si je veux qu’il se réalise il ne faut pas que je te le dise ! » Je continuais de le regarder avec un sourire. « Oui je sais, mais à moi tu peux me le dire, non ? » Je lui fis une petite moue et Ryan afficha un sourire. « Toi tu sais vraiment comment t’y prendre pour me faire craquer ! » Ca c’était certain, j’avais compris toutes les techniques pour qu’ils me disent ce que je voulais entendre. Avec le temps on finit par comprendre comment les gens fonctionnent en même temps c’est normal. J’acquiesçais tout en rigolant et Ryan se tourna sur le côté pour me faire face. Je continuais de sourire bêtement alors qu’il commençait à m’expliquer son souhait. « Mon vœu c’était celui de ne jamais te perdre Millie ! Je suis fou amoureux de toi et je suis persuadé que tu es la femme de ma vie. On va se marier et avoir des enfants tous les deux un jour, c’est pas possible autrement. » A mesure qu’il parlait, mon sourire se figea sur mon visage. Je n’en revenais pas. A tel point que je ne me rendais même plus compte de la tête que je faisais, de ce qui nous entourait etc. Non la seule chose que je voyais c’était lui en face de moi. Il venait de me faire une déclaration tout simplement incroyable. « Waouw je ne savais pas que tu pensais tout ça Ryan, c’est… c’est incroyable ! En tout cas ça me fait vraiment plaisir et j’espère que tu as raison parce que moi aussi je t’aime et moi aussi je pense que tu es l’homme de ma vie. » Un léger sourire et puis il s’approcha de moi pour m’embrasser. Le plus beau de tous les baisers que j’ai jamais eu il me semble ! J’étais aux anges. Ryan se voyait avec moi dans son avenir, lorsqu’il s’imaginait sa future maison, sa future famille et bien c’était moi la maman dans l’histoire et ça je n’en revenais pas. Je savais bien qu’on était heureux tous les deux et qu’il est amoureux de moi ! Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il pense déjà à ce genre de choses. Après tout, les hommes ne pensent pas vraiment à ça dans une relation. Du moins pas aussi vite. Ce sont plutôt les femmes qui imaginent rapidement leur avenir avec un homme, des enfants et tout ce qui va avec. Mais je ne m’en plaignais pas ! Bien au contraire. J’espérais simplement qu’il avait raison car Ryan et moi formions vraiment un magnifique couple et ça depuis 1 an –ou presque- et mon amour pour lui n’a vraiment pas diminué depuis tout ce temps. Pour moi il n’y a pas de raison pour qu’il diminue plus tard, tout est parfait et c’est exactement le genre d’homme dont j’avais besoin. J’étais sur mon petit nuage, les yeux dans les étoiles et je pensais à ma belle maison, mes enfants, mon chat et mon mari Ryan. Oui je ne sais pas pourquoi je m’imaginais avec un chat dans mon avenir. Pourquoi pas après tout !


Dernière édition par Millicent Rhodes le Mar 19 Jan - 8:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



You've gotta dance like there's nobody watching, love like you'll never be hurt, sing like there's nobody listening, and live like it's heaven on earth.

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 89
> pseudo : keep smiling
> double compte : Romy Hawkins & Aaron Kensington
> avatar : Shantel Vansanten
> crédits : century sex (avatar)
❥ statut civil : On peut dire que c'est très compliqué en ce moment. A la base j'étais fiancée à ce parfait jeune homme prénommé Warren. Notre histoire s'apparente à un magnifique conte de fée, mais dernièrement Warren a choisi d'annuler nos fiançailles, sans vraiment donner de raisons. Mais je pense qu'il y a une autre fille. Donc pour le moment on peut dire que je suis en couple, mais de mon côté je sens que je me rapproche de Thayer, le frère de Warren.
> âge : 31 ans
> métier : psychologue
> adresse : #098 - main street
> mes 5 résolutions : 2. Tout faire pour combattre ce fichu cancer. 3. Arrêter de penser à Thayer, il est le frère de Warren et je ne peux pas tomber amoureuse de lui. 4. Refaire toute ma garde robe, elle commence à être un peu démodée. 5. Ne surtout pas baisser les bras.
> à savoir sur moi : le matin lorsque je me lève j'aime boire une bonne tasse de café ou de chocolat chaud pour bien attaquer la journée + Je suis assez sportive, j'aime aller faire un petit jogging le matin après m'être levée, cela me permet de bien me réveiller et d'attaquer la journée avec le sourire + Je suis très maniaque, je passe beaucoup de temps à nettoyer l'appartement pour que tout soit parfait + Je suis très ponctuel et j'ai de la peine avec les personnes qui n'arrivent pas à l'heure au rendez-vous + Warren, mon petit copain, vient de rompre nos fiançailles et notre relation semble s'écrouler petit à petit + J'ai découvert dernièrement que j'ai un cancer et je fais tout pour le combattre + Mon médecin est le frère de Warren, Thayer. Les deux frères ne peuvent d'ailleurs pas se voir + Personne n'est au courant pour mon cancer en dehors de Thayer.

> more about me
> to do list:
> disponibilité rp:
> mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: millie + you only live once, but if you do it right, once is enough. Lun 11 Jan - 15:44

Once upon a time
you only live once, but if you do it right, once is enough.
23 ans. C’est fou ce que le temps passe vite ! Comme il fallait s’y attendre, j’ai commencé l’université et j’ai continué dans la voie de la psychologie avec la très ferme intention d’en faire mon métier. Ma mère en était d’ailleurs très fière, mon père également, mais Mme Rhodes avait toujours vu en moi ce côté psychologue et elle était donc contente de voir que je l’avais écoutée. Enfin bref, je filais toujours le parfait amour avec Ryan. Et oui ça faisait bientôt 5 ans que nous étions ensemble et rien ne semblait vraiment pouvoir venir entraver ce parfait amour. Je continuais de croire à ses mots qu’il m’a dit le jour où nous regardions les étoiles ensembles. C’était magnifique et puis à présent que cela faisait de longues années que nous formions un couple je commençais à y croire de plus en plus. En fait, j’étais persuadée que bientôt une demande en mariage allait arriver. Je ne savais pas pourquoi mais je le sentais. Ces derniers temps on ne pouvait plus se voir autant qu’avant, la période des examens approchaient pour moi et j’étais complètement stressée. Lui de son côté était pas mal pris par son travail. Il avait choisi de ne pas continuer les études. Ce jour-là j’avais donc décidé de lui faire une surprise. Il possédait à présent son propre appartement et j’avais le droit à un double. Histoire de rendre la surprise parfaite, je lui avais bien fait comprendre qu’il serait impossible qu’on se voit le soir même car je devais réviser mes cours. Je savais exactement à quelle heure il terminait et je me suis donc rendue chez lui environ quinze minutes avant l’heure. Une petite tenue sexy dans mon sac et quelques petites affaires tels qu’une bouteille de champagne, des pétales de roses et des bougies pour rendre le tout très romantique. Mais bien évidemment les choses ne se passèrent pas comme je l’avais espéré. En arrivant chez lui je fus d’abord surprise de voir que la porte d’entrée de son appartement n'était pas fermée à clé. Aurait-il oublié de la fermer en partant ce matin ? Ce n’était pas dans ses habitudes. Je décidais cependant de ne pas faire de cas, je n’avais pas beaucoup de temps pour préparer ma surprise. La porte de sa chambre était fermée et à peine avais-je refermé la porte d'entrée derrière moi que j’entendis du bruit. Je me dirigeais vers la chambre, je ne savais pas à quoi je devais m’attendre, mais une chose était certaine c’était tout sauf à ça. La porte ouverte je restais plantée là à regarder la scène qui se déroulait devant mes yeux. Au départ je ne savais pas quoi dire, je restais là à les regarder. En fait je crois que je ne réalisais pas vraiment ce qui était en train de se dérouler sous mes yeux. Je pensais pouvoir leur faire confiance autant à l’un qu’à l’autre, mais de toute évidence je me trompais. Mon regard allait de cette fille à Ryan puis de Ryan à cette fille. Ils me regardaient tous les deux sans savoir quoi dire apparemment et puis c’est Ryan qui s’approcha de moi après avoir enfilé son caleçon. « Millicent, je suis désolé ! C’est.. C’est… » « C’est pas ce que je crois ?! C’est ça que tu essayes de me dire ? » C’était typique dans ce genre de situation, la phrase venait à tous les coups dans la conversation alors qu’elle ne voulait absolument rien dire. Ce n’est pas ce que je crois, en même temps je vois pas ce que ça peut être d’autre. Ca se passe sous mes yeux, je ne suis pas une idiote ! Cette fille que je connaissais plutôt bien s’avança ensuite vers moi, elle pleurait. Sans doute était-elle en train de regretter ses actes. Et bien il fallait y penser avant ! Alors qu’ils se trouvaient les deux devant moi, je ne pus m’empêcher de gifler cette fille. Elle m’avait trahie et ce genre de choses ne pouvait pas être pardonné. Jamais. Quant à Ryan, je décidais de ne rien ajouter et je tournais les talons pour sortir de chez lui. Je sentis alors une main se poser sur mon épaule et je me retournais d’un coup, ma main s’écrasant contre sa joue. « Ne me touche pas Ryan, plus jamais ! » Il bredouilla quelques excuses et mon amie, ou du moins celle que je considérais comme tel, s’approcha de nous. « Millie, excuse-moi ! Je suis tellement désolée, je ne voulais pas ! Je te jure ! » « Tu peux me présenter tes excuses autant que tu le voudras, je ne te croirais pas ! Tu me dégoûtes, vous me dégoûtez tous les deux ! Allez vous faire foutre ! » En règle général je n’étais pas vraiment vulgaire, mais aujourd’hui c’était particulier, j’avais toutes les raisons de l’être.

Assise devant la télévision dans mon appartement, son bras autour de moi, je souriais bêtement. Mon regard se détourna ensuite de l’écran pour se poser sur son magnifique visage et je restais ainsi durant de longues secondes à le contempler. Beaucoup de gens ne croient pas au coup de foudre, à l’amour au premier regard. Et pourtant c’était ce qui nous était arrivé à Warren et moi. Notre rencontre est plutôt ordinaire quand on y pense, un jeune homme tout seul dans un bar pour moi c’est le genre de truc auquel je ne peux pas résister. Je m’étais donc approchée de lui avec toute la classe dont je sais faire preuve… Enfin disons que j’ai fait les choses à ma façon quoi. Certains hommes n’auraient peut-être pas apprécié mes manières un peu trop entreprenantes, mais apparemment cela avait plu à Warren. A la seconde où je l’ai vu j’ai réussi à lire en lui comme dans un livre ouvert. Nos regards se sont croisés, mes joues se sont embrasées, mon cœur a commencé à accélérer la cadence et puis on a parlé. Beaucoup parlé. En fait Warren s’est confié à moi avec tellement de facilité. Je ne m’attendais pas à ça, mais ça me plaisait. Je découvrais tellement de choses à propos de lui et puis notamment le fait qu’il devait consulter un psy. Ça tombait bien puisque c’était mon métier. Ah oui d’ailleurs en parlant de ça, à la fin de mes études j’ai trouvé plutôt rapidement un petit cabinet pour y exercer ma profession. En même temps en général ce n’est pas trop difficile de se trouver une place en tant que psychologue. « Pourquoi tu me regardes comme ça ? » Warren avait fini par remarquer que je le fixais depuis un petit moment et mon sourire s’élargit aussitôt sur mon visage. « Oh pour rien, j’étais simplement en train de me dire que t’es sacrément beau ! » Un sourire s’afficha également sur le visage de mon petit copain et je m’approchais de lui pour l’embrasser. A chaque fois que je l’embrasse, des petits papillons parcours mon ventre et je me sens toute chose. C’est comme si le temps s’arrêtait et puis quand nos visages finissent par s’éloigner l’un de l’autre le temps reprend son cours normal. Après ce magnifique baiser je retourne mon regard sur l’écran avec toujours ce sourire niais. C’est l’amour qui fait ça, du moins c’est ce qu’on dit. Warren me caresse doucement les cheveux avec ses doigts et finit par me glisser à l’oreille. « C’est toi qui est sacrément belle, ma princesse ! » C’était le surnom qu’il m’avait choisi, mes joues rosirent légèrement et je levais mon regard vers lui. La télévision ne fut plus qu’un bruit de fond pour les minutes qui suivirent. Nous étions tous les deux occupés à autre chose. Tout était parfait, c’était le début en même temps. On était encore dans cette partie si romantique, si parfaite. Rien ne semble pouvoir venir déranger ce parfait amour et puis en général au début on fait souvent l’amour. Ce qui ne me déplaisait pas puisque Warren était sans aucun doute le meilleur coup que j’aie connu. En même temps quand il y a un amour aussi passionné cela change beaucoup la donne. Nos ébats terminés je vins me blottir contre son torse chaud et musclé. Je levais mon regard vers le sien, pleins d’étoile dans les yeux et ces trois petits mots sortir de ma bouche sans que je ne réfléchisse une seule seconde à ce que j’étais sur le point de dire. « Je t’aime Warren Hastings. » Un silence s’installa pendant quelques secondes, il me regardait droit dans les yeux, il souriait, ce qui était déjà bon signe. Puis il me serra contre lui et dit. « Moi aussi je t’aime Millicent Rhodes. » C’était la toute première fois qu’on se le disait. L’effet fut immédiat, un immense sourire s’étira sur mes lèvres et une toute petite larme roula sur ma joue, j’étais heureuse, tellement heureuse. Warren passa son pouce sur ma joue pour essuyer la larme et s’empara à nouveau de mes lèvres. Les détails de la soirée qui suivit ces magnifiques déclarations ne sont pas vraiment nécessaires, je pense qu’ils sont plutôt clairs.

« Millie, il faut que je te dise quelque chose. » Warren semblait assez sérieux, je ne savais pas du tout de quoi il voulait me parler et bavarde comme je suis, je ne pus m’empêcher de répliquer. « C’est ma coupe de cheveux hein, je savais que j’aurais pas dû couper comme ça ! J’ai hésité un moment et puis la coiffeuse m’a dit que ce serait certainement joli, alors j’ai craqué. Mais je n’aurais pas dû hein ? » Il avait l’habitude de mon côté légèrement déjanté, mais seulement légèrement. Il secouait la tête de droite à gauche avec un sourire en coin. « Mais non tu sais bien que ta coupe est parfaite ! » Il me faisait très souvent des compliments et cela me faisait toujours sourire. Je continuais de le regarder droit dans les yeux. « Alors dis-moi ce qu’il y a ? » Je plantais ensuite ma fourchette dans ma viande et commençais à me couper un morceau. C’était Warren qui avait décidé de préparer le repas aujourd’hui. Il avait mis des bougies dans tous les coins et la table était parfaitement bien décorée. Bref, tout était très romantique. J’avais été plutôt étonnée d’ailleurs en découvrant ce spectacle, je ne savais pas s’il y avait une occasion spéciale à cela. Est-ce que j’avais oublié notre anniversaire ? Est-ce que c’est la St-Valentin ? Non ce n’est pas possible on est encore loin du mois de février. Mon regard se planta dans le sien et il se leva de sa chaise. Je fronçais les sourcils tout en le regardant faire et il s’agenouilla face à moi. Mon cœur s’emballa. Je compris ce qu’il était sur le point de faire et pour une fois je me décidais à me taire pour le laisser parler. « Cela fait un petit moment qu’on est ensemble maintenant Millicent. 5 ans pour être plus précis. 5 magnifiques années passées à tes côtés. Tu arrives à me comprendre comme personne et je t’aime tout simplement. C’est pour ça qu’aujourd’hui je voudrais qu’on avance tous les deux, qu’on fasse un pas de plus dans notre couple si parfait. Alors, Millicent Rhodes, veux-tu m’épouser. » Son discours était parfait bien évidemment. A peine avait-il fini la deuxième phrase que j’en avais déjà les larmes aux yeux. J’étais profondément touchée par tout ceci et tellement heureuse. Je n’arrivais pas à le croire. Une demande en mariage ! Sans attendre plus longtemps je me jetais dans ses bras, le serrant le plus fort que je le pouvais contre moi – ce qui ne devait pas lui faire grand-chose à lui soit dit en passant- et je répondis. « Oui ! Oui bien sûr que je veux t’épouser mon chéri ! » Nos visages se rapprochèrent et on s’embrassa. Je n’arrivais pas à le croire. Cela faisait effectivement 5 ans à présent que nous formions un couple parfait ! Je n’en revenais toujours pas de la chance que j’ai, un véritable coup de foudre et voilà qu’aujourd’hui on avait dans nos projets de se marier. C’était exactement ce dont j’avais rêvé, Warren était mon prince charmant, l’homme de ma vie et j’allais la terminer avec lui. J’en étais persuadée. On retourna chacun à notre place, je tentais du mieux que je pouvais d’arrêter de pleurer, des larmes de joie bien évidemment et on termina notre repas en discutant et en rigolant tous les deux, comme toujours. Puis on termina la soirée dans notre chambre, une journée parfaite qui se terminait de la façon la plus inattendue et la plus incroyable qui soit.

Confortablement installée sur un des fauteuils de la salle d’attente, j’attendais que mon médecin revienne avec mes résultats. Je n’étais pas spécialement stressée par la nouvelle qu’il allait m’apporter, en fait j’étais persuadée d’être enceinte et pour moi c’était une bonne nouvelle. Tomber enceinte de Warren faisait de toute façon parti de mes projets alors que ça vienne maintenant ou plus tard ça m’était égal. Même si j’aurais préféré d’abord en discuter avec lui, mais enfin dans la vie on ne choisit pas toujours le déroulement des choses. J’aurais pu en parler à Warren avant et il m’aurait sans aucun doute accompagnée chez le médecin.  Mais je voulais lui annoncer la nouvelle moi, une fois qu’elle sera confirmée. Le médecin finit par revenir, mes résultats dans les mains et il me demanda de le suivre dans son bureau. J’attrapais alors mon sac et je m’assis en face de lui, le sourire aux lèvres. Celui-ci s’éclaircit la gorge et m’annonça le verdict. « Madame Rhodes, j’ai reçu vos résultats et j’ai bien peur qu’ils ne soient pas très bon. Vous avez un cancer. » Mon sourire disparut aussitôt de mon visage, je regardais mon médecin droit dans les yeux, je n’arrivais pas à le croire. Je n’arrivais plus à dire quoi que ce soit, c’était tout simplement impossible. Un cancer ?! Et puis quoi encore ! « Je vais fixer un prochain rendez-vous avec le médecin qui s’occupera de votre cas, le Dr. Hastings. Si vous avez les moindres questions d’ici là n’hésitez pas à l’appeler. » Le rendez-vous n’avait pas duré plus longtemps, je n’avais de toute façon pas réussi à prononcer le moindre mot et je sortis du bureau avec mon rendez-vous et le numéro de mon médecin. Je n’avais fait attention à rien du tout encore concernant le médecin, pour le moment la seule chose qui me passait par la tête c’était le mot cancer. Comment était-ce possible ? Moi qui pensais avoir une vie tout à fait saine, mais parfois ça ne change rien ! Je rentrais donc à la maison sans vraiment me rendre compte du chemin que je pris et de ce qu’il se passa sur le chemin. J’étais totalement bouleversée. En rentrant je n’ai même pas adressé la parole à Warren, j’étais trop sous le choc et je n’arrivais pas à lui avouer ça. Le lendemain je me rendais à mon premier rendez-vous avec le Dr. Hastings. En regardant sa carte je fronçais les sourcils et affichait un petit sourire amusé. Hastings, le même nom de famille que mon fiancé ! Une sacrée coïncidence. Je me dirigeais donc jusqu’au cabinet du docteur et pris place sur le petit siège en face de lui. Au départ je ne l’avais pas vraiment regardé et puis en posant mon regard sur lui j’eus un léger sursaut. « Vous heu… Vous êtes Thayer Hastings, le frère de Warren ? » Celui-ci me regarda en fronçant les sourcils, de toute évidence il ne comprenait pas comment je savais qui il était. « Oui effectivement… Comment… » Mais il n’eut pas le temps de terminer sa question que je m’étais déjà levée de mon siège prête à sortir du cabinet. « Mais enfin Madame Rhodes, qu’est-ce qu’il vous prend ? » « Je veux un autre médecin, je refuse que ce soit vous ! » Thayer secoua la tête et insista pour que je reste. Je finis par m’asseoir en face de lui toujours aussi bornée par l’idée que je voulais un autre médecin pour mon traitement. « Comment savez-vous que Warren Hastings est mon frère ? » Je croisais les bras sur mon torse et le regardait avec un air de défi. « Et bien parce que je suis sa fiancée ! » Après quoi on discuta pendant un long moment, des explications furent données des deux côtés et puis finalement je décidais de le garder comme médecin. Il semblait vraiment douer dans le domaine et il avait réussi à me convaincre. « Nous allons tout faire pour soigner ce cancer du sein au plus vite, ne vous en faites pas ! » J’étais encore au tout début de mon cancer et apparemment j’avais beaucoup de chance de m’en sortir sans trop de séquelle. Après ce rendez-vous plusieurs autres arrivèrent et ça presque toutes les semaines.

Le temps passa et rien ne s’arrangea entre Warren et moi. Celui-ci se montrait très froid et distant avec moi. Je faisais de même depuis que j’avais découvert mon cancer, mais je ne m’en rendais pas vraiment compte. Je n’avais toujours pas pris le courage de lui annoncer la mauvaise nouvelle. Je ne trouvais pas le bon moment et en même temps c’était normal puisque ce ne serait jamais le bon moment de dire ce genre de choses. Mes rendez-vous se poursuivaient avec Thayer et celui-ci ne cessait de me dire qu’il fallait que je le dise à Warren, mais bornée comme je suis, je ne le fis pas et puis en plus si je venais à le faire je devrais lui avouer que mon médecin est son frère et je ne crois pas que ce genre de nouvelle arrangerait les choses entre nous vu la haine qu’il éprouve pour son frère. Le résultat de tout ça fut désastreux. Une annulation de la demande en mariage. Je ne reconnaissais plus Warren, rien n’était plus comme avant et je n’arrivais absolument pas à comprendre d’où tout ça pouvait provenir. J’avais une toute petite idée et cela concernait cette histoire avec une autre fille. Cette fille qu'il voyait un peu trop souvent à mon goût pour le travail apparemment. Mais leur relation me semblait un peu louche. Le jour où il annula nos fiançailles je devais aller à un rendez-vous juste après. En arrivant là-bas j’étais en pleure et Thayer s’empressa de me demander ce que j’avais. « Warren a annulé nos fiançailles, je ne comprends plus rien ! Il n’est plus le même, rien n’est plus pareil ! Je crois qu’il ne m’aime plus. » « Mais ne dis pas de bêtises Millicent, au vu de ce que tu m’as raconté, Warren est fou amoureux de toi ! Il est peut-être dans une mauvaise passe, mais ça va s’arranger. » Thayer était beaucoup trop positif. Je sentais bien que les choses n’allaient pas s’arranger. Notre couple n’était plus le même. Il ne venait plus se confier à moi et de mon côté je me confiais à son frère… La pire chose que je pouvais faire sans aucun doute, mais je ne pouvais pas m’en empêcher Warren connaît le secret que personne d’autre ne sait. Il sait m’écouter, me conseiller et puis je ne sais pas il y a quelque chose en lui qui me plaît vraiment. On s’est beaucoup rapproché c’est certain, en fait on s’est beaucoup plus rapproché que je n’ose l’avouer. Il est arrivé à plusieurs reprises que Thayer me fasse du charme et que je le remette à sa place. Mais au fond je n’avais pas envie de le remettre à sa place, non j’appréciais ses avances, mais encore une fois je n’osais pas me l’avouer à moi-même. Et puis bon il faut dire aussi que la situation n’arrange pas les choses. Un cancer du sein ! Combien de fois je me suis retrouvée à torse nue devant lui pour qu’il puisse faire les différentes analyses. Tout ça était strictement professionnelle bien évidemment, mais c’est gênant quand on commence à mieux connaître l’autre et surtout quand l’autre est le frère de votre actuel petit copain. Mais ma fois c’est la vie. Voilà donc où j’en suis aujourd’hui. J’ai un cancer du sein, mon fiancé n’est plus mon fiancé et je ne sais plus vraiment ce qu’il est au final, je ne sais pas ce qu’il se passe dans mon couple et je me suis beaucoup trop rapprochée de Thayer, seulement je ne me l’avoue pas. Bref, je vis dans le mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: millie + you only live once, but if you do it right, once is enough.

Revenir en haut Aller en bas
 

millie + you only live once, but if you do it right, once is enough.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Assister "en live" à vos émissions préférées.
» Escorte live ou seulement pour le spectacle ?
» Photos en live des ports dans le monde (webcam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YEAR, NEW LIFE :: ONCE UPON A TIME :: want to know everything about you :: welcome baby-