AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 HEAVEN + 'cause we could be immortals

AuteurMessage
avatar



Loving can hurt, loving can hurt sometimes. But it's the only thing that I know. When it gets hard, you know it can get hard sometimes. It's the only thing that makes us feel alive.

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 46
> pseudo : maman dragibus
> double compte : Saskia & Eireen
> avatar : Bethany Joy Lenz
> crédits : milkovich & tumblr
❥ statut civil : Actuellement fiancé à un ami pour lui éviter l'expulsion, alors qu'en réalité elle est toujours amoureuse du fils de son beau-père...
> âge : Elle vient tout juste d'avoir ses 32 ans.
> métier : Cuisinière, elle rêve d'ouvrir son propre restaurant
> adresse : u.c.
> mes 5 résolutions : 1. Oublier pour de bon Seeley. 2. Réussir à aller jusqu'au bout dans cette histoire de mariage avec Asher. 3. Mettre un maximum d'argent de côté pour ouvrir sa boutique. 4. Faire davantage de sport. 5. Arrêter de grignoter entre les repas.
> à savoir sur moi : Elle a vécue 6 mois à San Francisco avant de rentrer fiancée à Asher. + Elle a eu une relation secrète avec le fils de son beau-père, Seeley. Elle tente de l'oublier comme elle peut. + Elle a une chienne qu'elle a appelé Evangeline. + Elle économise pour ouvrir son propre restaurant. + Accroc aux cafés et à son téléphone.

Roxanne & Millicent + Matthew + Hazel

MessageSujet: HEAVEN + 'cause we could be immortals Mar 12 Jan - 19:17

Heaven Whitehorse
but not for long

   
PRÉNOM(S) + Heaven, une idée de sa mère qui avait tendance à l'appeler son paradis. Surement pour compenser le fait que le père c'était fait la malle. NOM + Whitehorse, mais ce ne n'est pas le nom qu'elle avait à sa naissance. Elle s'appelait Bennet avant, jusqu'à ce que sa mère se remarie et que son beau-père ne l'adopte. ÂGE + Elle vient tout juste d'avoir ses 32 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + 16 janvier à Fairhope. ORIENTATION SEXUELLE + Hétérosexuelle, sans le moindre doute. EMPLOI + Cuisinière, elle rêve d'ouvrir son propre restaurant. STATUT CIVIL + Actuellement fiancé à un ami pour lui éviter l'expulsion, alors qu'en réalité elle est toujours amoureuse du fils de son beau-père... QUALITÉS/DÉFAUTS + patiente + douce + tendre + rancunière + susceptible + têtue + passionnée. GROUPE + it doesn't mean a thing.
   
This is your fairytale

   
QUE PENSES-TU DE FAIRHOPE ? + Cette ville m'a toujours inspiré des sentiments contradictoire. A la fois, elle est ma maison, mon chez moi, l'endroit où je me sens bien et en même temps... Durant mon adolescence il n'était pas rare que je veuille partir loin. Mais la faut n'était pas vraiment à imputée à Fairhope. Maintenant adulte, j'essaie de faire la part des choses. Et puis j'ai pu passer 6 mois loin, ça met les choses en perspective. COMMENT IMAGINES-TU L'ANNÉE A VENIR ? + Compliquée. C'est surement le mot qui correspond le plus à cette année. Étrange aussi. Pas tout les jours qu'on prévoit de se marier. QUELS SONT TES 5 RÉSOLUTIONS POUR CETTE ANNÉE ? + 1. Oublier pour de bon Seeley. 2. Réussir à aller jusqu'au bout dans cette histoire de mariage avec Asher. 3. Mettre un maximum d'argent de côté pour ouvrir son restaurant. 4. Faire davantage de sport. 5. Arrêter de grignoter entre les repas. 15 CHOSES À SAVOIR SUR MOI + Elle n'a jamais connu son père. Il lui a fallut quelques années pour comprendre qu'il l'avait abandonné. Petite, elle savait juste qu'elle n'avait pas de papa. Et changé de nom de famille ne l'a jamais choqué. Et aujourd'hui, elle est plutôt fière de porter le nom de Whitehorse. Son beau-père est le père qu'elle a toujours voulu avoir. Tout irait bien s'il n'y avait pas Seeley...  + Quand elle est nerveuse, elle se mordille la lèvre. Et quand elle est concentré sur quelque chose, c'est l'intérieur de la jouer. De sales manies dont elle ne parvient pas à se débarrasser. + C'est un caméléon de la coiffure. Elle aime changer régulièrement de tête, que ce soit avec une coupe ou une couleur. Elle se laisse guider par son humeur du moment pour ça. + Elle a tendance à s'énerver quand elle ne comprend pas quelque chose. Mais heureusement pour elle -et ceux autour d'elle- elle est naturellement intelligente. + Cuisiner c'était au début la meilleure chose qu'elle est trouvée pour se sentir. Elle activait ainsi ses mains, et son esprit ne se concentrait pas sur autre chose. Sa mère a souvent déploré qu'elle ne fasse pas de plus hautes études, mais quand on a une passion. + Elle est tout juste rentré de San Francisco, il y a un mois. Elle y passer six mois à travailler dans les cuisines d'un grand restaurant étoilé. C'était un rythme bien compliqué, mais elle ne regrette pas du tout. + Ses anciens collègues la surnommaient Tiana, comme l'héroïne de Disney, la princesse et la grenouille. Tout simplement parce qu'elle vient du Sud et qu'elle veut ouvrir son propre restaurant. Mais du coup, ce surnom lui a tellement collé que quand elle a pris un chien là-bas -une husky femelle absolument magnifique- elle l'a appelé Evangeline. + Elle a une tendance à la claustrophobie. Elle a bien du mal à supporter d'être trop longtemps dans une petite pièce, surtout sans fenêtre, mais jusque là, elle gère plutôt bien. + Elle est du genre à avoir les pieds sur terre, à toujours réfléchir avant d'agir. Pourtant, elle a aussi un côté rêveuse en elle. Optimiste. Mais elle ne le montre pas forcément sur tout les sujets. + Si certains pourrait penser qu'épouser Asher est un énorme sacrifice, elle est loin de penser la même chose. Elle sait qu'elle ne pourra jamais être totalement amoureuse d'un homme. Pas comme elle aime Seeley. Alors, tant qu'à faire, autant rendre service à un ami. Et puis elle aurait pu tomber sur pire, au moins, elle aura une vie tranquille avec Asher. + Peu de personnes savent ce qui l'en est réellement de ses fiançailles. Elle l'a dit à ses amies, après tout elle leur dit tout, mais sa famille croit à son histoire de coup de foudre. Seul Seeley lui a dit ne pas la croire, elle fait son possible pour noyer le poisson. + Depuis quelques années déjà, elle économise comme elle peut pour pouvoir ouvrir son restaurant. Pas une mince affaire alors qu'elle a déjà imaginé les moindres petits détails. + Avec Asher, ils viennent d'acquérir une petite maison. En toute simplicité, mais avec un beau jardin pour Evangeline. + Elle a une aversion pour les secrets. Elle ne sait que trop bien comment ils peuvent gâcher une vie. Pourtant, elle continue de les cumuler et ne voit pas trop comment faire. Elle tente de ne pas trop y penser. + Elle n'a jamais touché à la cigarette et encore moins à la drogue, mais elle a ses propres addictions. Comme le café et son téléphone portable. Pas rare de la voir cumuler les deux d'ailleurs.

   
We all want a happy ending

   
PRÉNOM/PSEUDO + maman dragibus/Elisa. AGE + 25 ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION presque tout les jours. OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM +   . SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ + personnage inventé. DERNIER PETIT MOT +  :hehe:   .

_________________
And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love


Dernière édition par Heaven Whitehorse le Dim 31 Jan - 22:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Loving can hurt, loving can hurt sometimes. But it's the only thing that I know. When it gets hard, you know it can get hard sometimes. It's the only thing that makes us feel alive.

> arrivé(e) le : 11/01/2016
> messages : 46
> pseudo : maman dragibus
> double compte : Saskia & Eireen
> avatar : Bethany Joy Lenz
> crédits : milkovich & tumblr
❥ statut civil : Actuellement fiancé à un ami pour lui éviter l'expulsion, alors qu'en réalité elle est toujours amoureuse du fils de son beau-père...
> âge : Elle vient tout juste d'avoir ses 32 ans.
> métier : Cuisinière, elle rêve d'ouvrir son propre restaurant
> adresse : u.c.
> mes 5 résolutions : 1. Oublier pour de bon Seeley. 2. Réussir à aller jusqu'au bout dans cette histoire de mariage avec Asher. 3. Mettre un maximum d'argent de côté pour ouvrir sa boutique. 4. Faire davantage de sport. 5. Arrêter de grignoter entre les repas.
> à savoir sur moi : Elle a vécue 6 mois à San Francisco avant de rentrer fiancée à Asher. + Elle a eu une relation secrète avec le fils de son beau-père, Seeley. Elle tente de l'oublier comme elle peut. + Elle a une chienne qu'elle a appelé Evangeline. + Elle économise pour ouvrir son propre restaurant. + Accroc aux cafés et à son téléphone.

Roxanne & Millicent + Matthew + Hazel

MessageSujet: Re: HEAVEN + 'cause we could be immortals Mar 12 Jan - 19:17

Once upon a time
And I love the way you hurt me
La mine boudeuse, Heaven croisa ses bras. Elle ne voulait pas changer d'avis et n'en démordrait pas. Elle avait beau n'avoir que 4 ans -bientôt 5-, elle savait ce qu'elle voulait pas. « Non, Seeley n'est pas mon frère, je te dis ! » Sa mère poussa un long soupir. « Pourtant tu dis que son père est aussi le tien. » Heaven leva les yeux au ciel. « C'est pas pareil, lui c'est mon papa de cœur. Je sais que c'est pas lui qui a mis la petite graine pour me faire. Je suis pas un bébé. » Décidément elle avait réponse à tout. « Et pourquoi Seeley ne pourrait pas être ton frère de cœur ? » Elle fronça les sourcils, réfléchissant un instant. C'était une bonne question en vérité, à laquelle elle n'avait pas réfléchi jusque là. Finalement, elle n'avait pas réponse à tout. « Parce que il est … Il est trop lui c'est tout ! » Elle n'avait absolument pas de réponse à cette question. Dans son esprit, ce n'était juste pas possible. Sa mère poussa alors un autre soupir avant de poser sa main sur son ventre arrondi. « Et le bébé ? » « Ah non ! Ce sera ma petite sœur chérie ! Je vais la chouchouter ! » « Et si c'est un garçon ? » Heaven eut un sourire avant d'ouvrir grand ses bras pour serrer le ventre de sa mère. « Je suis sure que se sera une fille. » Et le futur lui donnera raison.

« Tiens, voilà le fan club de Seeley. » Heaven leva les yeux dans la direction que venait de lui montrer Millicent. Son amie avait entièrement raison. Depuis qu'ils étaient entrés au lycée, son incroyable demi-frère avait su se tailler une réputation de dieu de la beauté. Heaven ne comptait même plus le nombre de fois où l'une de ses filles s'étaient approchés d'elle pour en savoir plus sur lui. Heureusement, elle pouvait compter sur Roxie et Millie pour la soutenir. Elle étaient ses copines de toujours, là les unes pour les autres. Pire qu'une bande de mousquetaires. Mais elles n'avaient pas suffit à calmer sa colère quand elle avait appris que certaines des groupies de Seeley avaient osé s'approcher de Hazel, sa petite sœur. Enfin, pour le moment, c'était elle qui les subissait. « Salut Heaven ! Tu pourrais nous rendre un service ? » Et voilà, ça commençait. Autant y aller aussi franchement qu'elle. « Si ce service est de donner une lettre ou un dessin ou même une superbe compilation de musique romantique à Seeley, c'est non. » Au début elle avait accepté de jouer la messagère. Mais quelle idée ! En plus de devenir le pigeon voyageur de ses filles, elle avait du se farcir le sourire fier de lui qu'affichait le jeune homme à chaque fois. Cela avait été la goutte d'eau. Elle ne voulait plus voir ça encore. Elle pouvait déjà le voir chaque jour avec une nana différent et c'était déjà bien suffisamment dégouttant. Elle préférait rester une intello anonyme dans ce lycée. Mais la fan amoureuse ne semblait pas du même avis. « T'es pas sympa ! T'es sa sœur quoi... » Ce fut plus fort qu'elle, elle parla avant même de réfléchir. « C'est pas mon frère ! » Rien n'avait changé depuis son enfance. Son esprit n'acceptait toujours pas cette idée. Pourtant, elle avait conscience que légalement parlant, c'était bien le cas, puisqu'elle avait depuis longtemps été adopté par son père. Mais ils n'avaient aucun lien de sang. Au moins, la nana s'en alla, la prenant sûrement pour une folle maintenant. La main compatissante de Roxanne se posa sur la sienne. Elle pouvait se montrer patiente, sauf quand il s'agissait de Seeley. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi il avait un tel pouvoir sur elle, ce qui la perturbait encore plus. Et l'agaçait également. Une chose que ses amies comprenait maintenant...

Elle n'avait aucune envie de faire ça, pourtant, elle ne voyait pas trop quoi faire d'autre. Elle se mordilla la lèvre, un geste qui trahissait sa nervosité. Prenant une profonde inspiration, elle poussa la porte, déjà entrouverte, de la chambre de Seeley. Elle ne lui laissa pas le temps de râler parce qu'elle n'avait pas frapper à la porte, et le temps qu'il retire ses écouteurs, elle avait déjà ouvert la bouche. « Une de tes pimbêches est allé voir Hazel. Encore. Faut tu les calmes, ça peut pas continuer. Moi j'ai appris à la gère, mais Hazel a pas besoin de ça ! » Il poussa un long soupir avant de se fendre d'un sourire. S'il pouvait le ravaler ce serait bien ! « J'aimerais bien comprendre pourquoi ça t'agaces autant quand même. » Elle leva les yeux au ciel. C'était normal qu'elle soit agacé quand même. … Non ? « Si une bande d'écervelés tentaient de te gratter l'amitié comme ça, tu comprendrais peut-être. » Vu sa tête, non. Il se leva subitement, passant un bras autour de sa taille pour venir murmure à son oreille. « Ou alors tu es tout simplement jalouse. » Elle écarquilla les yeux alors que ce qu'ils venaient de dire la frappait de plein fouet. Mais elle se ressaisit bien vite, posant ses deux mains sur son torse pour le pousser. Il en tomba sur son lit. « Arrêtes de dire n'importe quoi ! J'ai rien à envier à ses filles ! » Furieuse, elle se tourna, prête à partir. « Penses à Hazel ! » Ajouta-t-elle en claquant la porte de sa chambre derrière elle. Ce n'est qu'une fois dans la sienne qu'elle laissa libre court à son désarroi. Pourquoi est ce que son cœur s'était mis à tambouriner comme ça ? Avait-il appuyé sur le vraie fond du problème ?

Elle mit son rouge à lèvre avec soin avant de s'adresser un sourire face au miroir. Pour une fois, elle se trouvait plutôt jolie. Pas une mince affaire en général. Pourtant, il fallait croire que de temps en temps, elle savait se faire belle. Avec l'aide d'Hazel. Difficile d'avouer que sa petite sœur avait de meilleure goût vestimentaire qu'elle. C'était elle qui avait choisit cette robe, en disant qu'on ne pouvait jamais se tromper avec une petite robe noire. Heaven n'avait que pu la prendre au sérieux. « Tu sors encore avec Jamie ? » Elle sursauta en entendant la voix de Seeley. Elle ne l'avait pas entendu arriver. « Mais ça va pas de me faire peur comme ça ? Et sors de ma chambre ! » Bien sur qu'elle sortait avec James. Il avait été la meilleure solution qu'elle est trouvé pour se retirer son demi-frère et ses étranges sentiments de la tête. D'ailleurs, elle l'évitait autant qu'elle le pouvait dernièrement, et lui se montrait encore plus facile à elle. C'était à n'y rien comprendre. D'ailleurs, encore une fois, il la surprend en avançant dans la chambre et en fermant la porte derrière lui. Elle fronça les sourcils, c'est la première fois qu'elle lui voit un regard pareil et elle ne sait pas du tout l'interpréter. « Répond-moi. » Il parle à voix basse, comme s'il tentait de contrôler sa colère. Elle n'arrive même plus à trouver un truc à lui balancer. Elle se contente alors de la vérité, ne comprenant toujours pas ce qui lui arrive. « Oui. » Il avance d'un pas dans sa direction. « Romps avec lui. » De nouveau elle fronce les sourcils, secouant la tête. « De quoi ? Mêles toi de tes affaires ! » Il fait un dernier pas vers elle, comblant la distance entre eux cette fois-ci et attrapant son bras. « Je l'ai entendu parler de toi aujourd'hui, si tu l'avais entendu. Tout ce qu'il veut c'est te sauter. » Il devient protecteur maintenant ? Le monde à l'envers. « T'es plus au lycée, pourquoi t'écoutes les conversations de lycéens. Et puis je suis sure que tu as dis pire sur tes conquêtes. » Marmonna-t-elle en dégageant son bras. Mais il s'en saisit de nouveau aussitôt. « Mais toi t'es pas comme ses nanas. » Dit-il avec véhémence. C'est sûrement là que la vérité la saisit. Il n'est pas en train de jouer les grands frères protecteurs. Il est en train de faire une crise de jalousie. Elle n'en revient tellement pas qu'elle n'arrive plus à dire un mot. « Tu mérites un type bien. Pas un crétin comme lui. Ou moi. » Tenant toujours son bras, il passe sa main libre dans le dos de la jeune fille, l'approchant de lui avant de poser son front sur le sien. « S'il te plaît, le laisses pas te toucher. » Elle déglutit faiblement. Toute cette attirance pour lui qu'elle avait tenter de repousser lui revenait en pleine face subitement. Et elle ne contrôlait plus rien du tout. Sûrement pour ça que quelques secondes plus tard elle était en train de l'embrasser.

Seeley passa un main sur son bras, tentant de la calmer. « Heaven, calmes toi. Tout va bien. » Tenta-t-il en se penchant vers elle pour l'embrasser. Mais elle se dégagea, ne le laissant pas aller jusqu'au bout. « Mais arrêtes de faire comme si tout allait bien. Tu sais que ce n'est pas vrai. » Et elle s'en rendait encore bien plus compte maintenant. Cette histoire était sans espoir, elle s'en rendait bien compte. Au début, il fallait l'avouer, elle avait cru être sur un nuage. Après tout, l'amour qu'ils se portaient l'un l'autre semblait si fort, qu'elle ne pouvait pas faire autrement. Mais bien vite, la réalité les avaient frappés. Ils ne pourraient jamais se montrer aux yeux des autres comme un véritable couple. Ils ne pouvaient se contenter que de baisers volés au détour d'un couloir. Ou d'instants tendre quand la maison était vide. Ils n'avaient que ça. Mais, là, ils avaient bien faillis se faire avoir. Hazel avait bien failli les surprendre en train de s'embrasser. S'ils s'étaient séparés ne serait que deux secondes plus tard... Elle pouvait sans peine imaginer le mal qu'elle aurait créer à sa famille. Qu'ils auraient fait. Elle se mit à ronger ses ongles, laissant l'angoisse prendre un peu le dessus. Ils s'étaient retrouvés dans la chambre de la jeune fille une fois que tout le monde dormait. Il s'approcha de nouveau d'elle, passant ses bras autour d'elle, avant de l'attirer vers lui, la faisant poser son dos contre son torse. Il déposa un baiser sur le sommet de son crâne. « Je sais que tout va bien se passer, d'accord. N'oublies pas que je t'aime. » Elle ferma un instant les yeux, lutant contre la douleur. Parce qu'elle devait l'avouer, dans le fond, sa décision était prise. Elle savait ce qu'elle devait faire. Pour le bien de sa famille. « Moi aussi je t'aime. » Murmura-t-elle en se tournant pour se mettre face à lui, se dégageant aussi de ses bras. « Mais tu sais aussi bien que moi que c'est pas suffisant. On va finir par faire du mal à notre famille. Et on sera tout autant malheureux nous aussi. » « Heaven... » Elle ne supportait même pas la douleur qu'elle pouvait lire dans son regard. Elle ne parvenait même plus à retenir ses larmes. Seeley vint doucement en essuyer une de son pouce. « Je sais. » Dit-il finalement, montrant qu'il comprenait. Et qu'il acceptait. Il vint doucement poser ses lèvres sur les siennes. Un baiser tendre et doux. Un baiser d'adieu....

Elle regarda un instant son visage. Il paraissait si paisible quand il dormait. Mais elle savait aussi que ce n'était qu'une façade. Seeley était loin d'être en paix. Tout comme elle était loin de l'être elle-même. Sinon, pourquoi aurait-elle craquer ? Pourquoi aurait-elle fini encore dans ses bras ? Elle avait l'impression qu'ils étaient condamnés à reproduire encore et toujours le même schéma. Ils s'éloignaient quelques temps, pour craquer de nouveau dés qu'ils se retrouvaient tout seul. Elle avait cru que le fait qu'ils ne soient plus ni l'un ni l'autre chez leurs parents auraient arrangés les choses. Mais même pas. Quand ce n'était pas elle qui débarquait dans son appartement par surprise, c'était lui qui le faisait. Là, elle avait tout bêtement craqué parce qu'elle avait tenté comme elle le pouvait de sortir avec un autre homme et qu'il l'avait plaqué en lui disant qu'il ne la sentait pas vraiment amoureuse... Sans blague. Du coup, elle n'avait pas pu résister, elle avait ressentie le besoin irrépressible de le voir. Et maintenant, elle le regrettait, pour ne rien arranger à son état. Elle savait déjà qu'elle ferait comme d'habitude, qu'elle allait partir discrètement, rentrer chez elle pour alors pleurer toutes les larmes de son corps. Que faire d'autres ?

Elle ne savait même plus depuis combien de temps elle était là, dans la chambre de sa petite sœur, a la tenir dans ses bras. Elles avaient pleurés toutes les deux. Avant de se calmer, pour mieux recommencer. Elles pouvaient entendre du bruit venant de l'étage du dessous. Les invités de la veillée funéraire. Des tas de gens sincèrement triste pour elle mais qui dans le fond ne pouvaient pas leur apporter le réconfort dont elles ont besoin. Comment pourraient-elles le trouver ? Elles avaient perdus leurs parents. Dans un stupide accident de la route. Enfin, elles n'étaient pas seules, Seeley aussi. D'ailleurs, en relevant la tête, Heaven pu voir qu'il venait de les trouver. Sans un mot, il vint se glisser dérrière les deux jeunes femmes, avant de les prendre toutes deux dans ses bras. Au moins aujourd'hui, ils pouvaient se toucher sans avoir à craindre que les gens ne se posent de question. En même temps, ils sont tellement loin de tout ça. Il y a d'autres sujets de préoccupations pour le moment. D'ailleurs, elle relève la tête, soutenant le regard de Hazel. « Je vais rendre mon appartement. Je vais venir m'installer ici. Avec toi. Ça te va ? » Ce n'était pas dans son appartement qu'il allait y avoir de la place pour elle d'eux. Ni chez Seeley. Au moins, là, elles seraient chez elles. Ensemble.

« Enfin on arrive à t'avoir une soirée pour nous. » Heaven eut un sourire gênée face à ses amis. « Je sais, j'ai un boulot trop prenant. » Enfin, elle lui laissait surtout prendre le dessus. C'était plus facile de se concentrer sur la cuisine. Au moins, elle ne pensait pas à ses parents. Ni à Hazel qui allait de plus en plus mal et pour qui elle ne savait pas quoi faire. Et encore moins à Seeley. C'était peut-être la plus longue période de sa vie sans période où elle craque dans ses bras. Elle était peut-être sur la voix de la guérison, il fallait l'espérer. Mais cela avait tendance aussi à la couper de ses amies. Pourtant Millie et Roxie n'avait eu de cesse de tenter de la joindre. Elles avaient été là pour elle après la mort de ses parents. Un soutien sans faille. Mais elle se rendait compte que elle à côté était peut-être une bien piètre amie. Cette soirée était là pour ça après tout. Elle leva alors son verre en direction des filles. « Ce soir, c'est juste nous trois ! Trinquons à notre amitié ! »

« Heaven, il y a un type qui veut de voir. » La jeune femme releva les yeux de son grill, se tournant vers la serveuse qui venait de rentrer dans la cuisine du petit restaurant où elle travaillait. « En plein service ? Il veut quoi ? » La jeune femme haussa les épaules. « J'en sais rien. Il vient pas de Fairhope, trop bien fringuée pour ça. Mais il m'a pas dit qui il était. Et il s'est montré très insistant. » Heaven poussa un long soupir. Surement un casse-pied qui a envie de plaindre, pour changer. Elle se tourna vers son collègue. « Tu me surveilles les viandes ? Je vais tenter de faire vite. » Elle suivit alors la serveuse dans la salle du restaurant. Avant de se stopper net en écarquillant les yeux, retenant le bras de la jeune femme. « C'est lui ? » Cette dernière hocha la tête, ne comprenant visiblement pas la reaction de la cuisinière. En même temps, comment le pourrait-elle. Heaven était bien la seule ici à s'intéresser aux grands chefs. Et lui, c'était indéniablement un grand chef. Il tenait le restaurant le plus rentable de San Francisco. S'il voulait critiquer sa cuisine, pas de doute qu'elle allait le prendre bien plus mal que si ça avait été un pauvre péquenaud de la ville. Elle s'approcha alors de lui, la peur au ventre. « Vous êtes la cuisinière ? » Demanda-t-il directement, sans préambule. « Oui monsieur. » Il ui tendit alors sa carte professionnel, sans réfléchir. A croire qu'il était du genre à agir directement, sans s’embarrasser de politesse. « Je vous veux dans mon restaurant. »

Elle grimaça doucement alors que le médecin déposait un coton imbibé de désinfectant sur sa paume ouverte. « Vous vous êtes pas loupés. Vous allez avoir droit à quelques points de sutures. » Elle pousse un soupir. Elle était depuis un mois à San Francisco. Un mois intense où elle apprenait chaque jour quelque chose de nouveau. Même si Fairhope lui manquait... Mais tout le monde l'avait soutenu. Même Seeley qui, avec Hazel, avait accepté de vendre la maison familiale. La petite dernière des Whitehorse vivait maintenant en colocation. Heaven ne pouvait s'empêcher de culpabiliser en pensant qu'elle l'avait forcé à prendre cette voix. Pourtant, sa petite sœur ne semblait pas s'en plaindre. Au contraire. Mais du coup, elle se donnait encore plus à fond. Cumulant les heures, et c'était ainsi, qu'elle était parvenu à s'ouvrir la main avec un couteau. Une erreur de débutante. « Il paraît que c'est le métier qui rentre. » Tenta-t-elle de plaisanter alors que le docteur finissait ses points. Il eut un petit rire. « Vous savez c'est quoi le meilleur remède à ça ? Boire un verre avec un bel homme. Parole de médecin. » Elle leva un sourcil moqueur, alors qu'un sourire charmeur était apparu sur ses lèvres. « Vous invitez souvent des filles qui ne connaissent pas votre prénom ? » Elle n'aurait pas cru pouvoir voir son sourire s'élargir encore, pourtant c'était bien le cas. « Asher. Maintenant vous n'avez plus d'excuse. »

Elle  l'avait vu venir cette conversation. Après tout, elle l'avait eu avec presque tout les hommes avec qui elle était sortie depuis Seeley. Mais elle avait pourtant cru qu'avec Asher ce serait différent. Après tout, elle éprouvait une réel affection pour lui. Mais ce n'était pas suffisant pour poser les bases d'une vraie relation. « Je t'en veux pas, ma belle. » Elle eut un léger sourire. « Tu es trop gentil avec moi. » Il secoua doucement la tête avant de poser sa main sur sa joue. « J'ai compris que je n'ai pas la place que je voudrais dans ton cœur, mais j'y suis quand même. Et je resterais ton ami, tu peux en être sûr. » Elle fut surprise du soulagement qu'elle ressentie en l'entendant prononcé ses mots.  Pourtant, elle avait conscience qu'il était le seul véritable ami qu'elle avait dans cette ville. Certes, elle s'entendait bien avec ses collègues, mais ce n'était pas la même chose. Il y avait bien trop de compétition dans cette cuisine. Elle se glissa alors dans ses bras. « Merci. » Murmura-t-elle. Aussi bien pour son amitié, que pour sa discrétion. Il n'avait même pas demander qui était l'homme qu'elle n'oubliait pas.

« Asher ? C'est quoi ce courrier ? » Demanda-t-elle en tenant une feuille en main, subitement inquiète. Elle passait la soirée chez lui. Un moment entre amis en toute simplicité. Sauf qu'elle venait de tomber sur une lettre qui lui faisait bien peur. Surtout les mots avis d'expulsion écrit en grosses lettres rouge. Elle savait qu'il n'était pas américain. Sa nationalité canadienne avait souvent été un sujet de plaisanterie entre eux, mais elle ne pensait pas qu'il pourrait devoir partir subitement. Il eut un sourire triste. « Mon visa arrive à expiration, tout simplement. Mais ne t'en fais pas, j'ai encore 9 mois pour trouver une solution. » Comme si ça la rassurait. Le temps pouvait passer si vite. « Et t'as trouvé quelque chose jusque là ? » « J'ai envisagé de kidnapper une américain pour m'épouser. Mais pas sûre que ce soit la solution. » Elle fronça les sourcils, pensive, en fixant la feuille qu'elle reposait sur le meuble. « Moi je le ferais. » « De quoi ? » Elle tourna la tête vers lui. « Moi je t'épouse. » Il poussa un long soupir. « Tu dis n'importe quoi. » Elle s'approcha, posant sa main sur son avant bras. « Je suis sincère. Et puis, je suis sure que ça pourrait être sympa d'être ta femme. »

« Ça fait tellement bien de te revoir ! » s'exclama Roxie en la serrant dans ses bras. Elles se séparèrent pour que Heaven aille serrer Millicent à son tour. « Oh oui ! Trop longtemps qu'on a pas été réuni toutes les trois. » Roxanne aussi avait quitté la ville durant un temps. Mais elles étaient toutes les deux de retour à Fairhope, pour de bon. « Et puis tu nous reviens fiancé en plus ! » Ajouta Millie en attrapant sa main pour mieux voir le bijou qui ornait son annuaire. Asher avait fini par accepter son idée. Et lui avait même acheté une vraie bague. Ils avaient décidés de faire en sorte que ce mariage sois de même vraie. Du moins autant qu'ils le pourraient. Une des raisons qui les avaient poussés à s'installer dans la ville natale de la jeune femme. Ils avaient même fait l'acquisition de leur propre maison. « Il serait bien venue vous rencontrer, mais j'avais envie de vous avoir pour moi toute seule ce soir. Mais faut qu'on se prévoit quelque chose pour que vous le rencontriez. Vous allez voir, Asher est un amour. Hazel l'a déjà adopté. » Pas la peine de parler de l'avis de Seeley. Il avait tout simplement refuser de venir, trouvant un prétexte quelconque. Un prétexte auquel elle n'avait pas vraiment cru. Il aurait tout aussi bien pu dire qu'il avait piscine ou poney que ça aurait fait le même effet. « T'as bien fait ! On est bien entre filles aussi. » Répondit Roxie en levant son verre. Ses amies la suivirent bientôt pour trinqué à leurs retrouvailles.

Puisqu'il n'était jamais venu chez elle, Heaven avait fini par faire le déplacement jusque chez Seeley. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Surtout quand elle avait vu son regard. Comme si elle l'avait trahi. Et qu'il l'avait embrassé. Et l'idiote qu'elle était c'était laissée faire bien sur. « Oses me dire que tu l'aimes. » Murmura-t-il. Elle recula, s'éloignant de lui. « Arrêtes ! » « Je te connais par cœur, je sais quand tu aimes ou quand tu détestes. Et là tu te moques de nous. »  Elle ferma un instant les yeux. C'était à prévoir, si quelqu'un pouvait lire en elle, c'était bien lui. « Et tu t'attends à quoi ? C'est impossible nous deux. Alors je passe à autre chose. J'ai au moins trouvé un homme gentil prêt à me supporter même en sachant que je pourrais sûrement jamais l'aimer ! » « Mais tu vas juste finir malheureuse. Et c'est pas forcément impossible tout les deux. » Elle écarquilla les yeux. « Je peux pas te parler si tu délires comme ça. » Elle attrapa son sac à main, se dirigeant vers la porte d'entrée. « Fais moi signe quand t'auras décidé de redescendre sur Terre et d'agir en adulte. » Ajouta-t-elle en claquant la porte derrière elle.

_________________
And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HEAVEN + 'cause we could be immortals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JJBA Eyes Of Heaven (PS3/PS4)
» Les G5 de Ponesty!
» Produits dérivés Bisounours
» MAC Illustrated + Electric Cool Eyeshadows + Haute and Naughty 2 black
» stars makeup heaven vous connaissez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW YEAR, NEW LIFE :: ONCE UPON A TIME :: want to know everything about you :: welcome baby-